Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

21 juillet 2011

De la Grèce, brève note

J'avais rédigé un court billet sur la situation de la Grèce le 11 avril 2010 puis complété le 15 juillet 2011 en disant qu'on en était au même point 15 mois plus tard et que cela ressemblait à un vilain habillage d'un défaut de paiement. On parlait de "détails techniques" à régler, souvenez-vous :

L'ajout du 15 juillet 2011 ***
Lisons la presse :
"Mais il reste des détails techniques très complexes à régler afin d'éviter que l'opération soit assimilée à un défaut de paiement d'Athènes, qui réduirait tous les efforts à néant".

En général, quand on  nous parle de détails techniques à régler, c'est que ça va vraiment mal, hein. Et quand ils déclarent  : "nous sommes très confiants", les dirigeants ne disent jamais ça, lorsqu'ils ont la maîtrise des choses. Cela sent l'équipe de communication qui a travaillé toute une nuit pour sortir ces quatre mots afin de rassurer des opérateurs incrédules sans mandats électoraux.
fin de l'ajout du 15 juillet 2011 ***

Aujourd'hui, 5 octobre 2011, il faut avoir le courage de reconnaître que l'entrée de la Grèce dans la zone Euro a été une erreur. On savait à Bruxelles que ce pays parmi d'autres n'était pas véritablement prêt à rejoindre l'euro. Les habitants de la Grèce ne pourront jamais assumer l'austérité extrêmement sévère qui leur est imposée : ce sera au mieux un blocage qui viendra de la société civile, c'est-à-dire du peuple. J'espère que le parlementarisme ne basculera pas en Grèce, comme conséquence de l'appauvrissement de la population, car c'est de cela qu'il s'agit. 

C'est l'Europe qui pourrait être désignée comme la cause de l'effondrement de l'espérance.

Gaël Giraud, de l'École d’Économie de Paris, indiquait dès mars 2010 sur Ceras-projet.org qu'on peut spéculer sur la faillite de la Grèce au moyen des "Credit Default Swaps". Si j'ai bien compris, on transfère du risque de défaillance d'un opérateur vers un autre. Le risque est comme une marchandise : il s'échange, il se stocke, il s'isole parfois quand ça sent vraiment le roussi (structures de défaisance, avant la facture finale payée par le contribuable). Voir le site Investopedia.

Cela me fait penser au jeu du Mistigri, sauf qu'on fait des sous en plus de se débarrasser du chat. Ensuite, le chat peut se trouver dans un état quantique ou mort, ce n'est plus le souci de l'investisseur. Et les agences de notations sont là pour dire qu'un Mistigri est plus Mistigri qu'un autre. Par exemple, "AAA" c'est un Mistigri à conserver... En revanche, la note "Ca" c'est pour un vrai. Voir Wikipédia.

Le billet originel du 11 avril 2010

Quand l'euro fut lancé il y a plus de dix ans, c'était la fête. Aujourd'hui, lorsqu'on feuillette ses albums, on s'attarde sur les timbres-poste de la Grèce, en songeant à un pays en grave difficulté que l'Europe tente de sauver avec de l'argent qui n'existe pas.

La Grèce, 
un apport immense à l'Occident.

On y fêtait même le bicentenaire
de la Révolution Française, en 1989.

Et aujourd'hui, quelle page
est en train de se tourner ?


La Grèce veut-elle dynamiter la zone Euro ?
Le Premier Ministre grec, Georges Papandréou, a annoncé lundi soir 31 octobre 2011 la tenue d'un référendum sur le plan européen d'aide à la Grèce au début de l'année 2012, sans informer ses partenaires européens. Cela en dit long sur les relations entre les dirigeants européens, après le psychodrame du Sommet de Bruxelles. Tout ça pour rien ? Comment se fait-il que cet aspect essentiel n'ait pas été vu par les dirigeants européens réunis la semaine dernière à Bruxelles ?

L'idée d'un référendum peut-elle s'appliquer à tous les pays de la zone Euro ?
L'idée d'organiser un référendum en Grèce doit-elle aussi s'imposer aux autres pays de la zone Euro concernés par l'accord sur la dette grecque ? Peut-on avoir plus de démocratie là et moins ailleurs en Europe ? Après tout, chacun doit pouvoir donner son avis. Beaucoup de questions se posent aujourd'hui après l'annonce du référendum grec.

Voir
Faut-il bazarder l'Euro ? un billet du 17 mai 2010

Ce billet a été complété le 1er novembre 2011.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé