Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

9 avril 2010

La Savoie sans Mémé

La Savoie aurait pu être aujourd'hui un État à part entière, disposant de son gouvernement et de son drapeau, mais les français repoussèrent l'idée d'une Savoie indépendante. Imaginez les émissions philatéliques : commémorations des relations diplomatiques Savoie-France. Qui sait ? Les émissions de Savoie seraient peut-être recherchées.

 
 Centenaire du rattachement du duché de Savoie
à la France, une savoyarde et le glacier de l'Homme.
26 mars 1960, Yvert & tellier n° 1246.
La Poste / Clément Serveau / J. Piel.

Au lieu de cela, il y eut deux timbres à un demi-siècle d'intervalle. Le premier montrait une femme savoyarde, à l'air un peu cruche - il faut bien le dire - sur fond de glacier. En plus on y voyait un signe religieux ostentatoire, ce qui est impensable dans la France d'aujourd'hui. Bon, en cinquante ans, les standards de beauté et de laïcité ne sont plus les mêmes... 

Le second, émis le 29 mars 2010, montre une Savoie sans Mémé dans sa jeunesse, si vous voulez, territoire désincarné et privé de son blason, et le Traité de Turin, avec un massif enneigé qui se place à l'avant-plan. Ce timbre semble manquer de pêche, de tonicité : par bonheur, la Savoie n'est pas une plaine.


Sesquicentenaire du Traité de Turin,
rattachant la Savoie à la France.
Phil@poste / C. Jumelet.

Il faut savoir que ce Traité est aujourd'hui remis en question par des indépendantistes comme Jean de Pingeon, signataire de la déclaration de Genève.

Ces commémorations de rattachements territoriaux paraissent décalées dans notre monde mondialisé, mais il existe aussi des logiciels qui marchent longtemps sans leurs mises à jour.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé