Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

19 mai 2010

La Reine, la monnaie et l'ornithorynque

Voici une enveloppe australienne, qui étonne toujours  grandement les Français car ils n'ont plus de famille régnante, seulement des tribus*. La reine Elizabeth II n'appartient pas qu'à nos amis britanniques ou australiens, elle est déjà une figure historique et internationale. Chef de l'Église anglicane, partout respectée dans le Commonwealth, elle a vu défiler 10 premiers ministres, et c'est un des plus longs règnes de l'histoire de son pays. 

Ce qui force l'admiration, c'est qu'elle a  toujours su conserver une haute idée de sa fonction. Les plus anciens se souviendront en France de la présentation d'un Léon Zitrone en 1953 lors du couronnement.

 Quatre timbres venus d'Australie,
une enveloppe affranchie le 4 mai 2010.


Le timbre ci-dessous à gauche montre la reine en 2006 à la cathédrale St Andrew à Sydney, pour le jour du Commonwealth qui se déroule chaque année le deuxième lundi du mois de mars. On se souvient que le Commonwealth a été rejoint récemment par le Rwanda le 29 novembre 2009, après le Mozambique (en 1995), deux pays qui ne furent ni des colonies britanniques ni ayant des liens avec la Couronne.

La Reine Elizabeth II, 
à droite, lors de son couronnement en 1953 (émis en 2003),
et aujourd'hui, à gauche : une émission du 6 avril 2010.

L'émission du 23 février 2010 célèbre le centenaire de la monnaie australienne. On voit sur le timbre de 55 cents, ci-dessous à droite, le revers d'une pièce d'un florin (deux shillings) de 1910 comportant les armes de l'Australie : on distingue bien le kangourou et l'émeu. Un autre timbre de 2,75 $, non  présenté ici, montre le côté face, un profil du roi Edouard VII.

à gauche : un ornithorynque (année 2006),
à droite, le centenaire de la monnaie australienne.


Le timbre ci-dessus présente un ornithorynque, mammifère semi-aquatique qu'on trouve dans l'Est de l'Australie. Il a la taille d'un gros castor et il pond des œufs :  comme l'échidné, l'ornithorynque est un monotrème.

* Note sur les tribus :
Je devine la perplexité de certains. Une tribu, c'est normalement plutôt une forme pré-étatique. En fait, maintenant, plus seulement. Il existe un développement tribal post-étatique, c'est-à-dire que nos tribus modernes (cercles, réseaux, groupes d'intérêts) transforment l'État en un simple vernis ; les choses importantes et les décisions se réalisent ailleurs, hors la vue et les mains de la puissance publique, dans un invisible efficace pour la tribu mais défavorable à la collectivité entière. Alors nous avons des tribus qui dominent des territoires physiques (dans certains quartiers de la banlieue) et d'autres qui dominent des territoires immatériels (des leviers économiques par exemple). Notre modernité, c'est un peu "tribuland", si vous voulez ; plus les idéaux proclamés sont élevés, plus l'écart entre ceux-ci et la pratique est grand.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé