Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 mai 2010

Sissi, impératrice

Voici le timbre autrichien de l'Exposition Universelle de Shanghai 2010 avec l'impératrice Sissi, Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, Sisi selon la graphie autrichienne. Elle est dans l'imaginaire des Français aux antipodes d'une Marie-Antoinette de France mais l'une et l'autre fuyaient les pesanteurs de la Cour.
 
Ce portrait de 1865 est celui du peintre Franz Xaver Winterhalter. De nos jours, le nom de Sissi est associé à des représentations à l'eau de rose, qu'on nous ressort invariablement pour les fêtes de Noël : comme si les malheurs des têtes couronnées nous captivaient davantage que ceux de la roture. Pour les amateurs, il existe aussi des boules à neige Sissi.

Sissi était une beauté de son siècle, qui demanderait un relooking de nos jours. Elle voyageait beaucoup, pour compenser la rigueur et l'ennui de la Cour, autant que l'éloignement d'un mari trop pris par les affaires impériales. Après ses 50 ans, ce n'était pas la joie : un amant aurait pu égayer ses impériales journées,  mais le poids des épreuves, et les maladies (la dépression, l'anorexie, la tuberculose), l'en dissuadèrent sans doute. L'impératrice fut assassinée le 10 septembre 1898 à Genève par un anarchiste italien, Luigi Luccheni : "un anarchiste frappe une impératrice, pas une blanchisseuse !"


L'oblitération Expo Shanghai 2010, du 30 avril 2010.

Sissi, impératrice d'Autriche, 
1837 -1898.
Tirage : 500.000 exemplaires.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé