Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

13 janvier 2011

Cap sur la numérisation du courrier

Le courrier change. Déjà en perte de vitesse (on s'attend à une forte chute du courrier adressé d'ici 2015), il se numérise désormais.  La dématérialisation des documents, pratiquée dans le monde des entreprises (voir Dynapost, filiale de La Poste), tente une percée dans le grand public. Après l'ère de l'agilité documentaire, pour reprendre un slogan de Docapost, voici celle de l'iPhonisation épistolaire.

Depuis le 12 avril 2010, la poste finlandaise mène une expérience à Anttila pour scanner puis pour mettre à la disposition de ses clients les courriers postaux au format PDF consultables ensuite sur leurs boîtes électroniques. Le courrier est remis dans l'enveloppe une fois scanné, puis distribué normalement. Cependant, le facteur ne passe que deux fois par semaine à Anttila. L'effet de cette expérience sur l'environnement est évalué par le Centre de recherche technique de Finlande, le VTT.

Le néo-zélandais Private Box se lance sur ce marché. Il existe aussi depuis 2005 Courrier du Voyageur.fr qui vise plutôt les expatriés, et tous ceux qui ont le projet de partir : super, avec une présentation très instructive en synthèse vocale !

C'est l'inverse de ce qu'offre La Poste en France, avec son service La lettre prioritaire en ligne : vous écrivez votre courrier sur l'internet, et il sera distribué physiquement.

Le service Swiss Post Box de la Poste suisse 
est disponible en France.

La poste suisse propose depuis juin 2009 - même en France - un service efficace de consultation à distance de son courrier physique, avec Swiss Post Box. Pour un particulier, l'abonnement coûte jusqu'à 30 francs suisses, hors frais annexes plus une taxe d'entrée de 25 francs suisses.  Swiss Post Box propose à la fois des adresses gratuites et des adresses dites de prestige à ses clients. Ce service concerne les urbains nomades que nous devenons, toujours en mouvement, professionnels ou voyageurs : le temps manque pour être chez soi et recevoir son courrier.

Un service de la poste suisse : Swiss Post Box.
Vous restez en relation avec votre famille, vos amis, vos collègues,
où que vous soyez.



Le service proposé est pratique, il n'y a qu'une phrase qui me gêne dans cette présentation :
" La flexibilité temporelle et mentale est une réponse à la globalisation, pas seulement dans notre vie professionnelle ".
Pas seulement dans notre vie professionnelle ? Ben, il n'y a pas à être "flexible" dans sa vie privée, dans la mesure où là, on reste pleinement soi-même, en assumant ses choix, et on se fiche complètement de la mondialisation dans ce domaine privé. C'est bizarre cette phrase. Ou alors elle s'adresse à ceux qui même quand ils devraient profiter de leur temps de loisirs en compagnie de leurs proches, continuent à être par monts et par vaux ! Des fous, quoi. Ou bien peut-être pour mener des doubles vies...  Ah ouais, une maîtresse dans chaque port, une adresse postale dédiée, et la lettre consultée s'autodétruira avant le retour du professionnel flexible et globalisé... à la maison. Ouh là là. Donc la rédaction suivante serait préférable :

La flexibilité temporelle et mentale est nécessaire dans votre vie professionnelle. Pendant vos vacances à l'étranger, vous appréciez de lire les lettres de vos parents âgés qui n'ont pas l'Internet.

Le courrier escargot, un service de luxe ?

Il est instructif de lire le site Utopie Virtuelle cité dans mes liens de fin de billet qui énumère les conditions du succès de la numérisation du courrier. Il conclut ainsi son article :
"Il faudrait continuer à offrir un service de courrier classique, même à un coût beaucoup plus élevé, qui deviendrait donc un service de luxe, car le courrier papier gardera toujours un certain charme, un certain romantisme qu’il ne faudrait pas perdre complètement au profit du pratique. Non ? "
Réponse : oui pour le charme, mais non pour ce qui est d'un prix élevé. Tout simplement parce que le courrier escargot n'est pas du tout un service de luxe, mais un service universel ! De plus, les difficultés économiques  actuelles ou à venir pourraient empêcher une part non négligeable de la population d'accéder à un téléphone intelligent ou à un ordinateur pour consulter des courriers devenus numérisés (la fracture numérique et aussi la fracture cognitive). Actuellement, il y a environ 2 milliards d'internautes pour une population mondiale de 6,9 milliards d'êtres humains et dans les pays développés, 35 % des gens n'ont pas de connexion à domicile.


Sommes-nous cohérents ?

La principale question pour ces services de numérisation du courrier est le respect de la confidentialité de la correspondance. Tous résolvent la question par une centralisation des opérations de numérisation dans des locaux sécurisés qui garantissent ce point essentiel. Le courrier est traité par un personnel soumis au secret postal. Notez que ces services permettent de vous réexpédier vos courriers, au moins pour récupérer d'éventuels timbres-poste. Autrement, les plis passent au destructeur de documents.

Nous souhaitons la plus grande sûreté pour notre courrier escargot, même si nous n'avons pas  toujours la même exigence pour nos courriels, pourtant plus nombreux aujourd'hui. Des phénomènes comme les réseaux sociaux, après celui des journaux dits intimes ouverts à la planète entière sur l'Internet, ont troublé la frontière entre l'ancienne sphère privée et la vie publique. Notre cohérence individuelle n'est peut-être pas si grande, si nous y pensons bien.

Ce billet du 2 juin 2010 a été mis à jour et remonté le 13 janvier 2011.

Une réaction.



Voir
My Poste Everywhere, un billet du 8 juin 2010, du Blog Philatélie
La Finlande expérimente la numérisation du courrier postal, sur Fondapol.org, le 9 avril 2010
Finlande : la poste va scanner et envoyer du courrier par mail, un article Morandini / Yahoo, le 5 avril 2010
Et le courrier numérisé, c'est pour quand ? Sur Utopie Virtuelle, un billet du 1er janvier 2011

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé