Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

28 juin 2010

La thalasso, l'adrénaline et le désir

Lors du 83ème Congrès de la FFAP le 19 juin 2010, Françoise Eslinger, de Phil@poste, a délivré un message aux philatélistes.

De ma lucarne, le tableau est clair : la jeunesse a fichu le camp, et le courrier papier devient une curiosité ethnologique. C'est donc un débat de fond de cale, où un peu de lumière se fait grâce au groupe électrogène d'une espérance emportée par l'histoire... C'est à peu près ça.

Le nuage de mots de l'intervention de Françoise Eslinger
le 19 juin 2010. On pourrait y ajouter le mot Innovations.

Un talent de communicatrice
Bon. L'intervention de Françoise Eslinger, Directrice de Phil@poste, le 19 juin 2010 au 83e Congrès de la FFAP fut très intéressante et la séance de questions-réponses qui s'ensuivit également. Ce qui frappe au premier abord, c'est le talent de communicatrice de l'intervenante, maniant tour à tour l'émotion vraie, le doute ironique (le football), l'autosatisfaction (on a bien travaillé), l'anticipation des objections (les choses qui ne vont pas bien), le demande d'empathie (on est tout petits, là-dedans, vous et moi...), l'autorité (la date de la Fête du Timbre 2012), la médiation (écrivez-moi).

Soyons honnêtes : il ne peut en être autrement pour une femme à un poste de direction dans la France d'aujourd'hui, il y faut du coffre pour grimper et une bonne épaisseur de cuir pour tenir.

Ces cachets qui existent encore...
Sur le plan de la communication non-verbale (vous savez, les petits messages envoyés par la gestuelle de l'oratrice), l'intervention fut marquée par un passage rapide de la main derrière l'oreille quand fut abordé le sujet des oblitérations avec la ville d'origine. Le "ça peut devenir intéressant de rechercher les cachets qui existent encore..." est interprétable comme le désintérêt complet de l'intervenante, qui se heurte dans ce domaine  à des contraintes d'organisation où son pouvoir ne peut rien.

Olé, de l'adrénaline !
L'intervention de Françoise Eslinger culmina sur une question au sujet du mode de distribution des feuillets pour le 40ème anniversaire du premier timbre-poste de Périgueux / Boulazac. 

"On redonne à la philatélie de l'adrénaline... et le principe du désir, c'est la frustration. Et j'ai voulu introduire le désir dans ce salon !"

Je reste ébloui par le choc de la formule. Le cul par terre. Il manquait l'audace au talent décrit ci-dessus, et la voici qui s'est déployée. C'était comme une Saint-Michel femme, terrassant le dragon des caciques de la philatélie.  Une estocade  épique.  Si j'étais espagnol, j'aurais hurlé Olé.
Je n'étais pas sur place, mais je suis sûr que ses yeux brillaient.

Enfin, j'étais ramené à mon être profond, ce frustré qui sommeille en tout philatéliste. Le psychanalyste nous dit que la frustration est un état consécutif à la perte d’un objet ou au fait qu’un obstacle s’oppose qui empêche la prise et relance la chasse. Relance la chasse... Mais oui ! Tout est relancé, tout : la chasse, la frustration, l'adrénaline, le désir, mes pochettes, le désir de mes pochettes, les pochettes de mes désirs, par ces feuilles à 40 euros Ô qui blessent, dieu du ciel, mon flanc meurtri chaque nuit qui passe, saignant de l'encre de Boulazac... Argh, que c'est bon d'être frustré ! Ouiiiii !

Je vais arrêter là mes bêtises, m'évitant de faire un lien discutable avec une histoire vieille de 2000 ans.

La Fête du Timbre 2011 
La Fête du Timbre 2011 se déroulera les 26 et 27 février en France mais c'est la dernière fois que cette manifestation aura lieu en hiver.

Des pochettes mensuelles
Il semble que nous vivions les dernières pochettes trimestrielles, les réservataires auront en 2011 des pochettes mensuelles.

Bye bye les petits bureaux ruraux
Alors pour revenir au décryptage de ce qui fut dit le 19 juin 2010, je pense que ça craint pour les petits bureaux en zone rurale. En gros, Phil@poste va aspirer tous les réservataires et les orienter sur Périgueux, y compris pour le service après-vente. Donc c'est fini pour la culture philatélique dans les campagnes françaises, adieu la proximité, mais il y aurait des points philatélie qui maintiendront la culture philatélique, du moins chez les guichetiers qui resteront. On revient aussi à un découpage manuel.  Donc des mesures pour apporter un peu d'activité sur Périgueux sans doute.

Des points cadeaux : une thalasso ?
Un club va naître aussi. Avec des points cadeaux, des sorties et tout. À moi Durban, Dubaï, Marbella, enfin... presque. Une vie de lumière avec mes points cadeaux. Une thalasso grâce à Phil@poste, pourquoi pas... Françoise Eslinger ne l'a pas dit, n'a pas parlé de thalasso, mais j'ai l'idée d'un peignoir avec un Cérès sur la poche. Non, non, elle n'a pas dit qu'une ligne de vêtements en velours et col châle pourrait voir le jour.


Voir
Eslinger fait son show..., sur le blogue Chez Seb philatélie, le 27 juin 2010.
Françoise Eslinger instaure le désir, sur Blog Philatélie, le 28 juin 2010.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé