Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

12 juin 2010

Visions du Salon Planète Timbres 2010

Ce Salon 2010, j'ai d'abord pensé à un salon de l'agriculture,  ça sentait la bonne charcuterie ce samedi 12 juin dans les allées : et oui, il y a des produits régionaux, assez chers d'ailleurs. C'est pourtant Planète Timbres. 

La vedette, c'était au moins autant l'imprimerie française des timbres-poste que la vache timbrée. En fait, c'est la cow-parade à Bordeaux, une manifestation d'art de la rue, jusqu'au 14 septembre 2010.  J'adore les animaux de la ferme, alors je ne pouvais la rater. Meuh !  Meuh ! Vas-tu me donner ton lait philatélique ?  Te voici donc vache à lait !

La vache timbrée,
Patrick Demoulins / La Poste.

 Elle est pleine de timbres : 
Oh, du foin en arrière-plan, du foin !

Oh ! Des Marianne et l'Europe :
je t'en supplie, ne rumine pas, philatéliste !

Poursuivons notre périple : oh, encore des animaux ! Quelle chance, après avoir manqué le Salon de l'agriculture, je suis comblé.

Salut les animaux !
faudrait peut-être que je pense aux timbres -)

Tu es beau, toi, 
mais ton voisin te tourne le dos, 
serait-ce un ras-le-bol d'attendre
aux distributeurs "Libre Service Affranchissement"... hum ?

Ah il est temps de vous parler des appareils Libre Service Affranchissement. Six appareils sont disponibles sur le Salon pour les trois vignettes LISA (deux appareils pour chaque vignette du Salon), ainsi qu'un changeur de monnaie. Je vous conseille de venir avec deux membres de votre famille, chacun se donnant  pour objectif d'avoir une LISA sur sa file d'attente.

Les belles LISA, mais je n'ai pas pu
me procurer celle du Congrès de la FFAP (la Conciergerie).

Ces appareils ont la particularité de se mettre hors service dès qu'une catégorie de pièces manque dedans. Et c'est fréquent. Samedi il n'y avait qu'un responsable pour les 6 machines, et il a fait ce qu'il a pu. Et bien-sûr, c'est quand il ne reste plus qu'un philatéliste devant vous, que le voyant se met au rouge : noooooonnnn ! Pas moi !
Le sommet est atteint quand 5 appareils sur 6 disponibles
sont à l'arrêt samedi 12 juin 2010.

 Le voyant rouge à droite
veut dire que vous êtes mal :
"momentanément cet appareil
est hors service".

J'ai vérifié la présence de mobiliers en carton du Salon. C'est vrai, il y avait des tables, des chaises et des bancs en carton. J'ai vu un stand de négociant tanguer un peu, en passant dans les allées, mais rien de grave.

Du mobilier en carton, 
sauf deux chaises non recyclables, à droite.

On peut même calculer un bilan carbone personnalisé. Si j'étais resté chez moi, le bilan serait meilleur mais vous n'auriez pas mes photos !

Sur le Salon, calculez l'impact
carbone de vos déplacements.

Oh ! Il y a même un distributeur automatique du timbre football en argent, à 5 euros.


Tu cliques, tu payes 5 €, 
t'as le timbre en argent.


Un petit tour sur le stand de l'Adresse Musée de La Poste : il paraît qu'on peut y faire du mail-art, mais pas de cadeau spécial Salon là.

 Le stand du Musée de La Poste.


On arrive aux cadeaux : je n'ai pas trouvé tant de cadeaux que cela. Il y a la carte postale offerte pour les 10 ans de Delcampe, un petit dépliant offert avec quatre timbres inclus au stand de la Chine, des porte-clés au stand du Maroc. Pour le stand de Chypre, ça doit dépendre du moment.

Une carte postale, un dépliant timbré, 
quelques porte-clés.


Il y a aussi un cadeau à l'imprimerie des timbres-poste qui, je crois, doit être d'une couleur différente chaque jour. Samedi 12 juin, c'était vert. C'est un dessin d'Isy Ochoa, auteur des deux carnets Les saveurs de nos régions. Isy Ochoa était présente ce samedi pour les dédicaces, elle a bien voulu être photographiée, mais comme j'ai oublié de lui demander si je pouvais publier, vous ne pourrez la voir ici, mais je confirme qu'elle est très sympathique.

Le cadeau de l'imprimerie des timbres-poste,
un dessin d'Isy Ochoa.

C'est là qu'on imprime : 
en vert samedi 12 juin 2010.


Poursuivant ma déambulation, enfin je peux timbrifier ma bobine, être mieux que Zidane et l'abbé Pierre réunis, faire du MonTimbraMoi le timbre de tous -) : miroir, Ô miroir, de toi à moi et de moi à toi, dis-moi si tu vois encore un philatéliste en moi !

MonTimbraMoi présent sur le Salon.

2 commentaires:

omar Benachenhou a dit…

Merci pour la balade JD,j'ai tellement apprécié que j'avais espéré que l'article soit plus détaillé encore.MERCI

JD a dit…

Bonsoir,
Oui, dans les prochains billets je parlerai des produits que j'ai trouvés, il y en aura pour la semaine je crois bien.

Un billet proposé