Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 octobre 2010

Sandro Botticelli, le 500e anniversaire

Le 8 novembre 2010 sort un bloc français Le printemps (deux timbres) de Sandro Botticelli (1445-1510), pour commémorer avec éclat et aussi avec code à barres le 500ème anniversaire de sa mort, dans sa maison  achetée en 1464 Via della Porcellanna à Florence. Voici donc le bloc français 2010  commémorant Sandro Botticelli, suivi de documents et timbres sur l'artiste.

Le bloc Sandro Botticelli, émis le 8 novembre 2010,
mis en page par Aurélie Baras.
Archives Alinari, Florence et RMN /Phil@poste.


Les Trois Grâces.


Un détail de la Vierge,
Pinacothèque de Turin,
 sur une carte postale.


Le timbre de 2008,
La naissance de Vénus, du carnet Chefs d'œuvre de la peinture.

En 2001, une Vénus japonisante...


Une enveloppe Premier Jour, le 25 février 2000.

Vénus et les grâces offrant des présents 
à une jeune fille (détail de fresque),
année 2000 (YT n°3301).
Les étapes successives de l'impression en héliogravure.

Une carte Premier Jour, le 25 février 2000.


L'Automne, ou l'allégorie contre l'abus du vin,
au Musée Condé, à Chantilly.
Un tableau plutôt de l'atelier de Botticelli que du maître lui-même,
sur une carte postale.


La pièce commémorative de 2 euros de Saint-Marin, en 2010 :
un blister très réussi.


Les timbres de Saint-Marin, 1972.


On se souvient du timbre monégasque ci-dessous dont on a dit que le rapport des proportions était le nombre φ, voir l'article de l'APN, des timbres au nombre d'Or.
 
Le beau bloc-feuillet Le Printemps, de Monaco en 1995,
de P. Albuisson.

Détail de la Chapelle Sixtine,
la punition du feu céleste, un portrait du peintre.
Sur une carte postale.

Ce qui retient l'attention dans Le Printemps, c'est la personne de Flore qui se balade fleurie de partout, l'air de rien  : on hésite entre la gifler pour la secouer, ou la conduire de suite à l'enclos à moutons où elle serait bergère, malgré sa sophistication. 

Et si c'est l'allégorie de Florence, nous voulons ignorer ce qu'elle fit de ses nuits, mais au matin elle paraît plutôt cotonneuse. Je préfère le visage de la Vierge montré au début de ce billet.

Flore : c'est donc toi qui doit me garder 
les moutons ?


Quant aux Trois Grâces que l'on retrouve aussi sur un timbre du bloc français de novembre 2010, il s'agit ni plus ni moins que de trois nanas à moitié à poil, dont on espère qu'elles symbolisent des vertus. Leur gestuelle me paraît bien complexe, et il serait vain de songer à les insérer dans un quelconque processus productif ! Michel Dupré, dans son article de Timbres Magazine d'octobre 2010, parle mieux et autrement de : "l'émotion, confuse et enchantée, déclenchée par le mystère de ses figures féminines nimbées de grâce lumineuse dont le charme immobile trouble tout spectateur".

 La Guinée-Bissau, en 1985.

Voir
Les 500 ans de la mort de Botticelli, Arte.tv

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Very interest information!
Volodymyr Sulyma

JD a dit…

Thanks Volodymyr !
You see french postal administration will propose us a trip in the light of Art -)

Un billet proposé