Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

26 novembre 2010

L'antimatière piégée

Piégés ! 38 atomes d'antihydrogène viennent d'être pris ficelés au CERN pour un temps fou de 17 centièmes de seconde, au cours de l'expérience ALPHA. Vous savez, si au commencement, enfin ce qu'on désigne comme un commencement, il n'y avait pas eu un tout petit plus de matière normale, l'annihilation eut été totale. Alors, adieu, veaux, vaches, cochons, et surtout moutons : personne ensuite pour le dire. On sait aussi que notre galaxie La Voie Lactée produit en son centre et le long de son disque une certaine quantité d'antimatière.

L'antimatière a été prédite en 1931 par Paul Dirac. C'est en 1995 qu'on a pu créer au CERN les premiers atomes d'antihydrogène. La nouveauté, c'est que désormais on sait les conserver plus longtemps pour les étudier,  pour voir comment ils se comportent, et comprendre pourquoi il y a maintenant notre matière commune au lieu de rien. L'article Trapped antihydrogen est paru le 17 novembre 2010 dans la revue scientifique Nature.

Le premier timbre (fictif) à antimatière :
il s'annihile à l'oblitération : tchouf !

Voir
Antimatière prise au piège, Agence Science-Presse

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé