Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

18 novembre 2010

Le repas gastronomique des Français

Le repas gastronomique des Français vient d'être inscrit en 2010 au patrimoine immatériel de l'UNESCO par les experts réunis à Nairobi, au Kenya. Cette liste existe depuis 2003. C'est la pratique sociale du repas français qui est reconnue. Il commence par un apéritif, puis viennent les entrées, les plats (poissons ou viandes), les légumes en accompagnement, puis un fromage, un dessert, un café, enfin un digestif. L'UNESCO reconnaît le risque d'érosion de ces patrimoines immatériels du fait de la globalisation en cours. Les Français ont aussi mis en place un programme national pour l'Alimentation. Bravo donc à l'équipe de l'IEHCA, L'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation à Tours, qui a porté ce projet devenu une réalité.

La tarte Tatin.
Du collector Le Centre comme j'aime, année 2009.

 La quiche lorraine.
Du bloc La France à vivre n°3, année 2004.
Bruno Ghiringhelli / ITVF.

L'UNESCO précise sur son site :
Le repas gastronomique des Français est une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes, tels que naissances, mariages, anniversaires, succès et retrouvailles. Il s’agit d’un repas festif dont les convives pratiquent, pour cette occasion, l’art du « bien manger » et du « bien boire ». Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature.

Le Coulommiers,
fromage  à pâte molle et à croûte fleurie.
Du collector L'Île-de-France comme j'aime, année 2010.

Le Maroilles,
fromage français fabriqué en Avesnois.
D'un carnet 2010 Les saveurs de nos régions.
Isy Ochoa / Phil@poste.

Le Chaource,
fromage français fabriqué en Bourgogne.
D'un carnet 2010 Les saveurs de nos régions.
Isy Ochoa / Phil@poste.


Le Comité ajoute :
Le repas gastronomique des Français joue un rôle social actif dans sa communauté et il est transmis de génération en génération comme partie intégrante de son identité.
Le clafoutis, du Limousin.
Du bloc La France à vivre n°3, année 2004.
Bruno Ghiringhelli / ITVF. 

Le bon pain de France : la baguette, le pain viennois...
Du bloc La France à vivre n°3, année 2004.
Bruno Ghiringhelli / ITVF. 

Les huîtres, d'Arcachon ou de Bretagne.
Du bloc La France à vivre n°3, année 2004.
Bruno Ghiringhelli / ITVF.

Le délicieux melon, du Haut-Poitou ou du Quercy,
(Indications Géographiques Protégées).
Du bloc Portraits de nos régions n°10, année 2007.
Bruno Ghiringhelli / Phil@poste.



Pour les grandes occasions, on sortira la belle vaisselle, disposée sur une nappe de couleur blanche ou blanc-cassé, avec un plan de table étudié. On pourra aller jusqu'à mesurer avec un mètre la distance moyenne entre chaque assiette, afin que les convives  soient à l'aise. Il y a des règles : c'est le maître de maison qui sert le vin, et c'est à la maîtresse de maison de se lever la première pour inviter ses convives à quitter la table à la fin du repas.

Porcelaine et cristaux.
Une émission du 8 mai 1954.
Pierre Gandon / La Poste.
 

Cet art est le fruit d'une patiente évolution depuis que les premiers hominidés partagèrent  par une nuit sans Lune une carcasse d'auroch grossièrement grillée, avant d'aller éclater la tête des membres du clan voisin. Grâce aux Français, cet âge sombre prit fin.


C h A m P a G n E   !

Faire bombance : une philosophie ?
Du carnet Meilleurs Vœux 2010
Valérie Besser / Phil@poste.


Ce champagne exhale un arôme de pêche :
ah c'est divin. 
Ce timbre australien de 2010 devrait être français.

Voir

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé