Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

7 décembre 2010

Noël australien 2010

Un phaéton à bec jaune, porté par les courants aériens des Tropiques,  survole avec grâce les îles Christmas, territoire australien de l'Océan Indien, pour livrer ses cadeaux extraordinaires.

 L'oiseau bienveillant et la magie de Noël,
sous les premières étoiles...
Une émission du 1er novembre 2010.
Rob Kiely / Australia Post.

Une livraison avec deux plantes des îles Christmas :
Hoya aldrichii, et orchidée Brachypeza archytas.


Et deux timbres intéressants sur la Nativité

Quand Jésus est né, un ange aurait annoncé la Bonne Nouvelle à des bergers. Ils étaient là, de nuit (l'un d'eux tient une lanterne) avec leurs moutons (trois bêtes sur le timbre de droite).

 Un cachet montrant l'étoile de Bethléem.


Ensuite les Rois Mages vinrent voir le marmot, enfin le nouveau-né. Les moutons au nombre de trois fonctionnent comme un rappel des Rois Mages représentés sur le timbre de gauche, ou même comme une évocation des hypostases : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. L'âne et le bœuf du timbre de gauche renvoient aux deux bergers du timbre de droite.

Ces deux timbres  font penser à l'iconographie du tarot de Marseille. Celui avec la Vierge Marie pourrait être un clin d'œil à l'arcane majeur numéro trois du Tarot d'Oswald Wirth, l'Impératrice, montrant une femme le visage de face, coiffée d'une auréole et d'étoiles. Joseph est absent,  comme pour souligner la virginité de Marie.

Trois Rois-mages, Marie sans Joseph, trois moutons.
Une émission du 1er novembre 2010.
Bruce Goold / Australia Post.


De la main droite, la Vierge effectue clairement un moudra, ces gestes accomplis aussi lors de rituels bouddhiques : ici, un moudra de protection (Abhaya Mudra). L'auteur du timbre n'avait peut-être pas cette intention, mais ce geste donne un statut inattendu et syncrétique à la mère du Sauveur. On le retrouve par exemple à la cathédrale Notre Dame de Strasbourg, sur un vitrail montrant une Vierge orante.

Le timbre de l'ange se lit de haut en bas : un ange, deux bergers, trois bêtes. Le timbre de la Vierge se lit de bas en haut : un nouveau-né, deux bêtes, trois Rois Mages. Les deux timbres suggèrent une dynamique divine : l'esprit descend, puis remonte. L'habit de la Vierge a la couleur du ciel de l'Ange, et  inversement. Imaginez, si nous reprenions tous les timbres sur la Nativité pour en faire le commentaire, quel roman passionnant ce serait.

Thanks Don !

Voir
Enquête sur les Rois Mages, un billet du 17 décembre 2009

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé