Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

21 juin 2011

Le bonjour d'Istanbul

Cela fait toujours plaisir d'avoir des nouvelles d'Europe* : d'Istanbul, pour être précis, avec deux timbres du fondateur de la Turquie moderne, Müstafa Kemal Atatürk (1881-1938). Il fut partisan d'une laïcité inscrite dans la Constitution de la Turquie dès 1924, avec une religion reléguée à sa juste et éminente place, c'est-à-dire à la sphère privée.

Année 2010.

Année 1989.

L'inscription "2000 Lira" sur le timbre ci-dessus semble opacifiée par une marque à l'encre bleue, avec un T. Je n'ai pas pour l'instant l'explication.

Que veut dire ce T bleu sur un timbre turc ?

Un cachet rouge d'Istanbul, du 3 juin 2011.



Oh, je vois que Müstafa Kemal Atatürk s'est inspiré des apports de la Révolution Française de 1789 : c'était une époque où ça rayonnait encore un peu de ce côté là, on va dire.

* Istanbul fut capitale européenne de la culture en 2010. Il s'agit donc de nouvelles d'Europe  envoyées à un citoyen de l'Union Européenne : votre serviteur, Oh Les Timbres.

Thanks a lot Volodymyr.

2 commentaires:

perles a dit…

Müstafa Kemal Atatürk est une idole pour beaucoup de politicien même pour le peuple.
Exemple en Tunisie on veut suivre ses pas avec la laïcité

JD a dit…

Bonjour,
Merci pour ce commentaire sur Müstafa Kemal Atatürk.
Et oui, un État sans religion c'est possible.
C'est la faute à la science en vérité : si les savants nous avaient dit "tout l'univers est autogénéré à partir de rien, sans autre intervention", on n'aurait pas besoin de la laïcité hein. Le problème serait pour ainsi dire réglé, par la puissance de l'instrumentation scientifique, où rien n'échapperait plus à notre fine compréhension du réel.

Un billet proposé