Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 août 2011

Ampurias, cité d'Asclépios

Ampurias est un port antique situé sur la commune de l'Escala, en Catalogne. Il s'agit de ruines grecques et romaines, témoins de peuplements dès le VIe siècle avant J.-C. et jusqu'à la seconde moitié du IIIe siècle après J.-C. En 2008, Empurias a célébré le centenaire du début des fouilles commencées le 23 mars 1908 sur la partie romaine du gisement par la Direction des Musées de Barcelone.

La ville grecque d'Emporion était ceinte de solides murailles.
(Photo : JD)

L'enveloppe Premier Jour le 13 septembre 2007.

Les ruines, face à la mer, dans un cadre superbe.
(Photo : JD)

Le dieu Asclépios : une émission conjointe Espagne - Grèce.
 Le Musée archéologique de Catalogne 
présente l'original de la sculpture en marbre depuis 2008.


Visitez la cité en écoutant par exemple les musiques de l'antiquité De La Pierre au son, interprétées par l'ensemble Kérylos, comme la chanson de Seikilos :

"Je suis l'image de pierre,
Seikilos m'a placée ici en signe durable d'immortelle mémoire".

Cela pourrait s'appliquer à la statue d'Asclépios à Ampurias. Le site du docteur Abbara précise comment le dieu effectuait des guérisons miraculeuses dans son principal sanctuaire à Épidaure : les malades étaient étendus sur le sol au contact de la terre porteuse de songes. Voir Aly-Abbara.com.

Asclépios, le dieu de la médecine.
Ici, une reproduction de la statue (IIe s. avant J.-C.) 
retrouvée en 1909.
(Photo : JD)

La statue découverte dans une citerne devant le temple a été replacée à l'endroit où se trouvait la base de la sculpture. Le temple d'Asclépios devait être magnifique : son sol était couvert de mosaïques. Il faut aussi imaginer les pierres avec des couleurs : les édifices grecs étaient peints, comme la plupart des édifices antiques.

Le cachet Premier Jour.


L'Asklépieion était un centre thérapeutique et religieux
dédié au dieu de la médecine.
(Photo : JD)

Primer dia de circulació : c'est du catalan.


L'Espagne avait déjà émis un timbre montrant Esculape en 1948.

Masque d'Esculape, une émission de 1948 (Y&T n° 781).
 Correos de España.


C'est en 218 avant J.-C. que Gnaeus Cornelius Scipio Calvus débarqua dans le port d'Ampuries au début de la deuxième guerre punique, pour en découdre avec les troupes carthaginoises.

De vastes villas sont visibles
dans la partie romaine de la cité.
(Photo : JD)

Dans une domus, j'ai imaginé revoir l'infâme, l'envoûtante et la sublime Atia de Julii, de la série télévisée Rome, interprétée par Polly Walker ! Ou bien, j'étais comme dans le film Gladiator, au milieu des blés mûrs ; il n'y avait devant moi que le bleu de la Méditerranée sur la promenade maritime reliant Neo Polis à Palaià Polis.

 Des mosaïques superbes dans une riche domus.
(Photo : JD)

Le site archéologique d'Ampurias.


Voir
La enfermedad en Roma, un billet de Filatelia e Historia de la Medicina, du 13 mai 2012
Empúries, un article de Wikipédia
Esculape sur les timbres, sur Timbres & dent.free 
Rome, notre héritage, un billet du 13 novembre 2009
Une très grande dame, un billet du 19 décembre 2010 
L'amphithéâtre El Djem, un billet du 15 janvier 2011 

Ce billet a été complété le 14 mai 2012.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé