Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

21 août 2011

Fêtes et traditions de France

Les fêtes et traditions des régions de France ont fait l'objet de deux carnets de 12 timbres autocollants "La France comme j'aime" émis 30 mai 2011 ; ils sont illustrés par Cécile Millet, le carnet est conçu par l'agence Grenade.

Le carnet numéro 1.
12 timbres autocollants à validité permanente,
pour une lettre prioritaire jusqu'à 20 g, pour la France.
Cécile Millet / Phil@poste.


Bien que le sujet traité paraisse décalé par rapport à la mondialisation, à ces satellites qui nous globalisent et nous géolocalisent, qui n'ont rien à faire des dernières majorettes qui peuvent encore défiler sur les sentiers de France, nous avons nos 24 timbres de fêtes populaires. La glorification des régions de France aurait pu s'amollir en un tableau kitschissime des festivités, mais l'art de Cécile Millet nous sauve d'un tel risque.

Ces deux carnets ont leur intérêt pour des thématiques liées à des monuments remarquables de France : la Tour Eiffel, la cathédrale de Reims ou la primatiale Saint-Jean de Lyon. Ils ont aussi leur intérêt pour des danses qui n'ont jamais été montrées sur un timbre français : on pense à la sardane, déjà célébrée par notre voisine l'Espagne le 15 octobre 2009. En revanche, certaines fêtes sont absentes : la Feria de Nîmes ou le carnaval de Nice.


Le feu d'artifices du 14 juillet à Paris.
Cécile Millet / Phil@poste.


Le carnet numéro 2.
12 timbres autocollants à validité permanente,
pour une lettre prioritaire jusqu'à 20 g, pour la France.
Cécile Millet / Phil@poste.

Les fêtes johanniques à Reims.
Cécile Millet / Phil@poste.

L'intérêt est aussi pour les 24 blasons des régions qui figurent dans les marges de gauche et de droite de ces deux carnets. N'hésitez pas à les coller avec le timbre-poste qui correspond sur votre enveloppe. Nous voyons par exemple celui de l'Alsace dont le blasonnement est : "De gueules à la bande d'argent accompagnée de deux cotices fleuronnées du même et accostée de six couronnes d'or posées en orle, celles de la pointe opposées à celles du chef".

En marge des timbres : 
les blasons, ici celui de l'Alsace, et celui de la Franche-Comté,
dans le carnet numéro 2.


Ces deux carnets ne mentionnent pas beaucoup les langues minoritaires et les parlers régionaux, c'est dommage, car ces fêtes et traditions furent créées puis transmises par des générations d'habitants qui parlaient souvent d'autres langues que le français. Il n'y a dans le carnet numéro 2 qu'une mention pour la langue corse, "qui a donné naissance à de sublimes chants traditionnels". La Corse a d'ailleurs un nouveau logo. Ces carnets pourraient servir de point de départ à un débat sur l'existence ou non d'identités régionales françaises en 2011. Allez, osons la question : à quoi servent les régions sur la petite planète ? Fournissent-elles réellement une identité aux habitants ?

Ajout du 22 août 2011
Les deux timbres suivants sont aussi proposés en feuilles de 48 timbres à la Boutique du courrier pour les Pros de La Poste : la Saint-Vincent tournante et la Braderie de Lille.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé