Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

30 septembre 2011

Des courriers à votre rythme

La Lettre en Ligne
Ce n'est pas seulement la Lettre Verte qui arrive en France, c'est une redéfinition de l'offre du courrier à laquelle nous assistons : un service hybride d'envoi en ligne "La Lettre en Ligne" est aussi proposé aux clients à partir de 0,99 euro. Un service comparable existait déjà pour la lettre recommandée, et son ancêtre fut la "Lettre prioritaire en ligne". Ce service est maintenant mis en avant pour les envois courants, avec l'argument d'une distribution rapide le lendemain. La Poste propose des solutions d'acheminement du courrier pour vivre à votre rythme.

La Poste se charge de mettre sous pli votre lettre saisie sur votre clavier ou télédéposée* : elle est imprimée sur du papier recyclé. Il peut y avoir plusieurs destinataires, jusqu'à cent. Ce service est plus particulièrement destiné aux clients qui souhaitent déposer tardivement leur courrier (jusqu'à 19 heures). Les opérations sont effectuées en début de nuit.

La Lettre en Ligne : un service de La Poste.
Marianne devient orange.


On reçoit un courriel qui confirme et récapitule l'opération :

"Votre demande a bien été prise en compte.
Nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez".

La facture pour l'envoi d'une page en noir et blanc à un destinataire unique est la suivante :
Affranchissement = 0,60 Euro
Prestation éditique HT = 0,33 Euro
TVA sur prestation éditique = 0,06 Euro
Total TTC = 0,99 Euro.

Je pense que le timbre est imprimé sur l'enveloppe : il s'agirait d'un entier postal. On ne peut pas choisir son timbre, contrairement à un service privé comparable qui existe déjà sur le marché.

Un choix entre 3 solutions
Le communiqué de La Poste indique :
"Les Français n'avaient qu'une façon de poster du courrier rapide, ils ont désormais le choix entre trois solutions :
La Lettre prioritaire actuelle, distribuée en 24h.
La Lettre verte, incarnée par le nouveau timbre vert, distribuée en 48h, plus économique et plus respectueuse de l’environnement.
La Lettre en ligne qui permet d’envoyer jusqu’à 19h à La Poste, via Internet, un courrier depuis n’importe quel ordinateur, imprimé et mis sous pli par La Poste, distribué le lendemain par le facteur
".
Pas de boîte aux lettres virtuelle
Pour l'instant, il n'est pas évoqué de boîte aux lettres virtuelle où le client pourrait trier, lire en ligne, puis détruire ses courriers reçus sans distribution physique, comme cela existe déjà en Europe. La Lettre en Ligne pourrait constituer techniquement une étape fondamentale vers ce processus. Il y manque des comptes d'abonnés avec boîtes où le courrier arriverait avec une option de distribution physique ou d'archivage vers un service comme Digiposte par exemple.

Le match Écopli contre Lettre Verte
Notons que l'écopli (avec la Marianne grise) n'est pas mentionné dans ce communiqué et que la Lettre Verte est présentée comme une solution de courrier rapide.

Résumons : à gauche la rapidité, à droite la lenteur.
Y. Beaujard / Phil@poste.

L'arrivée de la Lettre Verte aura pour effet de confirmer l'écopli comme un courrier plus lent que "rapide", on va dire, avec une différence minime de deux cents entre les deux. J'ai l'impression qu'elles vont se marcher un peu sur le bonnet phrygien, ces deux Marianne-là.

Souvenons-nous des recommandations formulées par l'autorité de régulation, l'ARCEP, citées par le site web 60 millions-mag le 5 mai 2011 :
L’Arcep a pris acte de cette nouvelle offre J+2. Mais émet quelques réserves. Elle s’interroge sur la pertinence de faire coexister trois offres dans un intervalle de prix restreint [après le 1er juillet 2011, cet écart entre le tarif lent et le tarif prioritaire vaut 5 cents : 0,55 € par rapport à 0,60 €].

Par ailleurs, elle avertit : « La nouvelle offre ne constituera un progrès que si elle ne se traduit pas par une dégradation de la qualité de service de la lettre prioritaire ». L’Autorité indique qu’elle veillera à ce que l’offre prioritaire reste « de qualité et fournie à un tarif abordable ».
Ce qui n'est pas du tout urgent (l'écopli) peut être aussi écologique, acheminé tranquillement par le train. Vu le déclin du courrier, est-il vraiment raisonnable d'avoir ces deux Marianne distinctes ? Qu'en pensez-vous ?

Vers des mesureurs publiés
J'ai retrouvé l'avis de l'ARCEP numéro 2011-0416 en date du 7 avril 2011 qui stipule en page numéro 4 :
"La promesse d’un acheminement à J+2 pour la nouvelle offre est respectée si l’envoi déposé dans une telle boîte est distribué 3 jours plus tard. [...] Les consommateurs doivent bénéficier d’une information claire et complète sur les caractéristiques essentielles de la nouvelle prestation. Il conviendra, dès lors qu’elle comporte un niveau-cible de performance, que ce dernier soit connu et qu’il fasse l’objet d’une mesure également publiée".
L'ARCEP recommande la publication 
des mesures par rapport à une valeur-cible 
(95 % des courriers J+2 arrivant en 48 heures).


 73 % des clients attendent en premier lieu
le respect des délais annoncés.
 
Donc nous devrions disposer de mesureurs de delais moyens d'acheminement du courrier "J+2", publiés à intervalles réguliers, avec des scores précisés par régions puisqu'une moyenne nationale seule ne permettrait pas d'éventuelles actions correctives. Il devrait logiquement exister une méthodologie d'établissement de ces mesures, elle aussi rendue publique.
* Télédéposer, équivalent pour to upload. / Télécharger étant l'équivalent de to download.

Voir
La Lettre verte est sur les rails, un billet du 15 septembre 2011
1er octobre 2011 : un timbre à 0,57 € pour un courrier distribué en 48 heures, sur Service-Public.fr le 30 septembre 2011

Ce billet a été mis à jour le 1er octobre 2011.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé