Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 septembre 2011

Légendes du Brésil

J'ai encore en tête le rythme entraînant d'une Carmen Miranda, star brésilienne des années 1930 présentée le 26 janvier 2011, à propos d'une émission philatélique américaine. Voici qu'arrive un courrier de Sao José de Rio Preto (où se déroule aussi une exposition du 17 au 25 septembre 2011), pour nous montrer des personnages du folklore brésilien, Lendas do Folclore Brasileiro. On commence par Mãe-do-ouro, une boule de feu portée ici par une charmante femme qui indique toujours l'emplacement d'une mine d'or. Je l'aime beaucoup Mãe-do-ouro, son côté exotique, elle arrive comme ça, hop ! Hey, il y a de l'or là. C'est une femme en or ? Oui, j'allais le dire.

Mãe-do-ouro,
une émission du 23 juillet 2011.
Jô Oliveira / Correios.

Simulation de Mãe-do-ouro.


Curupira est un esprit supranaturel, protecteur des forêts, une sorte d'elfe ou de démon brésilien, si vous voulez. Il est évoqué dans la mythologie des Tupi, une ethnie présente au Brésil bien avant l'arrivée des portugais et qui pratiquait un cannibalisme rituel. Alors, une des caractéristiques notables de l'esprit Curupira est qu'il a les pieds à l'envers : on le voit sur le timbre. Curupira est courroucé quand arbre est coupé (c'est de moi).

Curupira,
une émission du 23 juillet 2011.
Jô Oliveira / Correios.


Ces deux timbres font partie d'un mini-bloc de quatre. On les retrouvera à l'exposition BRAPEX 2011 qui a lieu à Récife du 3 au 9 octobre 2011.

Lendas do Folclore Brasileiro,
une émission du 23 juillet 2011.
Jô Oliveira / Correios.


L'enveloppe est intéressante car elle montre le mémorial JK ou Juscelino Kubitsche (inauguré en 1981), ancien président du Brésil (1956-1961) et père de la capitale Brasilia, ainsi que sa première résidence : Catetinho. Au verso, on voit le pont JK à Brasilia, inauguré en décembre 2002.
 
Des symboles de la ville de Brasilia : le pont, le Mémorial JK
en partie masqué par les timbres, la résidence Catetinho.

Voir

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé