Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

11 octobre 2011

Vignette LISA La Lettre Verte

Nous poursuivons sur notre chemin vert, avec la LISA La Lettre Verte, émise avec les nouvelles Marianne Lettre Verte. La feuille montrée sur la partie gauche de cette LISA serait du Platanus X Acerefolia, ou platane à feuilles d'érable, arbre rustique à grandes feuilles palmatilobées.

Deux vignettes LISA La Lettre verte,
à 0,57 euro, le tarif Lettre Verte 
pour un envoi jusqu'à 20 grammes. 
Création de Sophie Beaujard d’après timbres d’Yves Beaujard / La Poste.


Les vignettes LISA contribuent à notre hyper-choix d'affranchissement avec les Marianne actuelles rapides ou pas, les timbres MontimbraMoi, les timbres  MonTimbrenLigne, les timbres en euros, ceux en francs. C'est incroyable parce que le courrier diminue quand même. Allez, il ne manque plus qu'un changement de monnaie pour... varier un peu !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Changement de monnaie ou de ........ président de la République.
Annie

JD a dit…

Chère Annie,
Votre commentaire me permet de redire la neutralité de mon blogue : d'une part parce qu'il est francophone, c'est-à-dire que tous les visiteurs ne sont pas intéressés à la vie politique de la France ; d'autre part, un changement d'homme (ou de femme) où que ce soit sur la planète n'a jamais constitué une garantie, puisque ce n'est pas un projet.
Enfin, pour être complet, disons que même en cas de projet, c'est difficile d'avoir une garantie, hein. Voyez si le mandat impératif, après révision de la Constitution française, pourrait vous convenir.

omar (ओमर) Benachenhou a dit…

C'est vrai que ce n'est pas la diminution du nombre de courriers qui pourrait l'augmentation de la diversification de l'affranchissement.
Je ne sais pas si j'ai bien formulé ;)

JD a dit…

Oui, qui pourrait justifier cette diversification des moyens alors que le courrier des particuliers diminue chaque année, en France comme dans d'autres pays.

Alors pourquoi ?
En principe les produits se spécialisent quand le marketing détermine qu'il existe une demande en volume significative pour justifier la sortie d'un produit nouveau ou une adaptation d'un produit existant.

Là nous sommes dans ce que les gens de marketing nomment un produit en fin de vie je crois, et dont on tente de prolonger un peu la courbe décroissante.

On a donc une superposition de couches d'âges techniques différents : le timbre gommé, le timbre autocollant, le timbre à imprimer chez soi, etc.

Mais à la fin tout est emporté, vu que le support écrit décline. Alors on va créer des niches pour collectionneurs, afin de maintenir une demande indépendante de la chute du courrier des particuliers.

Mais ces niches elles-mêmes vieillissent... On en est là je crois.

Un billet proposé