Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 novembre 2011

La répression du 17 octobre 1961

Quand on est français, il existe des faits ou des périodes qui ne correspondent pas du tout à l'esprit de son pays. Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris, où de nombreux manifestants algériens perdirent la vie à cause de la répression dans des conditions atroces, fait partie des événements qui ne sont pas d'esprit français.

Aujourd'hui, il est établi que toutes les colonisations furent une erreur majeure, historique, des puissances occidentales, dont la France. La Poste d'Algérie, après l'hommage rendu en 2010 aux victimes des essais nucléaires français,  nous montre une Seine ensanglantée sur un timbre-poste. Une reconnaissance officielle de ces atteintes aux Droits de l'Homme par la France le 17 octobre 1961 serait un apaisement.

1er jour le 17 octobre 2011.

La Tour Eiffel  en haut,
et la Seine ensanglantée en bas.


La Passerelle de la Fraternité :
une bonne illustration pour cette enveloppe Premier Jour.


50ème anniversaire de la Journée de l'émigration.

Voir
Photos inédites de la Bataille de Paris, le Monde du 17 octobre 2011

Merci Omar pour ce timbre-poste.

3 commentaires:

Philatéliste a dit…

Il est FAUX de dire que "toutes les colonisations furent une erreur majeure, historique, des puissances occidentales, dont la France."
et encore plus faux d'écrire "Aujourd'hui, il est établi que toutes les colonisations ....."

Voyez les hôpitaux , routes, établissements scolaires , aéroports , lois que la colonisation à crée.

A quand un timbre de France sur
"
Assassinat des moines de Tibhirine" ?
lien :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_des_moines_de_Tibhirine

Ce timbre n'apporte que de la haine ( On ne colle pas à l'histoire, au passé, immédiat) et traduit une pauvreté d'esprit de ceux qui ont donné l'ordre de l'émettre.Il n'y a pas d'autres sujets pour les timbres algériens ?

Vos commentaires sont mal venus.
Une publication brute du timbre aurait suffi.

JD a dit…

Bonjour,
On peut être philatéliste et avoir quelques convictions. Cet événement dramatique est une souffrance, et il est légitime qu'elle soit exprimée. Il y a un espoir de reconnaissance de celle-ci, en lien avec un processus qui a mené à l'indépendance de l'Algérie.

JD a dit…

Quelques autres réactions d'internautes sont venues sous ce billet. Elles me paraissaient poser une difficulté quant au respect des victimes, ou de leurs familles, je n'ai donc pas pu les publier.

Ces réactions, assez vives, me montrent que la guerre d'Algérie reste une blessure pour une partie des français, cinquante années après.

Pour nos générations les plus jeunes, la guerre d'Algérie n'est pas un sujet de débats, du moins côté français, puisque les jeunes pensent d'abord à leur avenir, avec raison.

Pour ce qui est des routes et des ponts créés par la colonisation, ils étaient d'abord faits pour drainer - ou piller ? - plus rapidement les ressources des territoires colonisés.

La Rome antique aussi créait des routes et des ponts, mais massacrait les peuples qui lui résistaient.

Souhaitons un apaisement. Ce n'est pas si mal que la philatélie nous parle de notre temps, même si ça nous dérange.

Le débat va certainement revenir puisque nous sommes à la veille du cinquantenaire de cette indépendance : 1962-2012.

Un billet proposé