Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

6 novembre 2011

Mayotte, le dernier stand

Un court billet avait été rédigé pour Mayotte le 6 novembre 2010. Le stand numéro B16 était le dernier lors de ce 65e Salon philatélique d'automne à Paris. "C'est fini", m'a t-on redit sur le stand. Un billet de l'Amicale Philatélique de Nanterre avait annoncé en avril 2011 la fin confirmée des émissions de Mayotte.

Argghhh Mayotte !


Même ta belle carte est retournée.

Mayotte, c'est fini
(pour la philatélie uniquement) !


Au moment où la France se demande à quoi servent ses départements, c'est une idée curieuse de devenir le 101e d'une série peut-être obsolète dans la mondialisation. Souhaitons aux Mahorais, si loin d'une Europe elle-même en crise, de résoudre leurs importantes difficultés économiques et sociales actuelles, et de trouver rapidement une réponse à la question pertinente posée par Laurent Canavate sur le site Mayotte Hebdo le 4 novembre 2011 à propos de l'avenir de leurs enfants. La situation dramatique dans laquelle se trouve aujourd'hui ce jeune département est probablement la conséquence du désintérêt des élites françaises pour ce territoire : gérer, c'est prévoir. Il ne faudrait pas attendre d'obtenir le statut de région ultra-périphérique de l'Europe (RUP) pour aider Mayotte.

Voir
Crise à Mayotte, l'ancien préfet de l'île, Denis Robin, envoyé en mission, sur cbanque.com, le 27 octobre 2011

2 commentaires:

Michel Krempper a dit…

Bien vu votre billet ... C'est vrai que depuis 1975 les différents gouvernements français n'ont jamais été à l'aise avec ce dossier avant de se faire déborder par les tenants de la départementalisation . Et maintenant que Mayotte est devenu 5ème DOM, 101ème département français, l'Etat semble découvrir la situation: 200 000 habitants dont le tiers de clandestins venus des autres îles comoriennes, une démograhie galopante, un sous-équipement massif, les prix des produits de 1ère nécessité devenus excessifs pour la masse des non-salariés etc etc... Au point que parler philatélie là-bas parait un peu dérisoire.

JD a dit…

Merci pour votre commentaire sur Mayotte.
Certes, la philatélie est loin d'être le sujet qui préoccupe les Mahorais.
Peut-être les élites françaises manquent-elles d'esprit terrain, de pragmatisme, d'imagination, d'anticipation.

Un billet proposé