Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 février 2012

Esthétique et philatélie

Une fiche de lecture de l'ouvrage collectif Collectionner, Territoires, Objets, Destins, dirigé par Odile Vincent, réalisée par Philatélie au Quotidien indique que toute collection serait une mise en ordre du monde. 

Peut-on croire en 2012 que le monde puisse encore être mis en ordre ? Il me paraît emporté par un vent d'entropie croissante qu'aucune collection ne saurait arrêter. Même l'éventuelle accumulation de valeur représentée par une collection reste relative. Boucher les cases c'est fini, sécuriser du capital avec des timbres-poste comme avec des contrats d'assurance-vie c'est aléatoire. Il reste l'art, le plaisir esthétique, celui que ni le brouhaha du monde ni les crises ou même l'Acropole en feu ne viendront vous enlever.


Un plaisir esthétique.
 Zinaïda Serebriakova, autoportrait de l'artiste
sur un timbre russe de 2009.


On peut passer des heures à regarder par exemple son Musée imaginaire, qui fait voyager l'esprit, réchauffe l'œil, et laisse libre cours à la contemplation de l'œuvre. Ce n'est pas si différent d'une visite préparée à un Musée. Ensuite, la question reste de savoir ce qui est transmis, comme le goût de la lecture peut se transmettre.

Je rejoins l'épilogue de l'ouvrage indiquant que "toute collection est faite pour le plaisir de l’œil". Voyez, vous supportez les mesquineries de la vie professionnelle, écoutez les niaiseries ou les mensonges de maints responsables, vous essayez des gadgets toujours plus performants, voyagez, peut-être avez-vous tenté illusoirement de changer le monde, et puis quoi ?

Voilà, il reste le plaisir esthétique défiscalisé. Bien-sûr, la beauté ne peut rien contre le mal (c'est-à-dire contre la bêtise humaine chez certains) comme je l'ai entendu dire par Sœur Marie Keyrouz, mais cela est vrai depuis une période largement antérieure au premier timbre poste, et n'empêche pas de lire ou de relire un Stéphane Hessel.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé