Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

31 octobre 2012

Saint-Augustin et Saint-Jerôme sur enveloppe

Osons extraire des timbres et des bouts du bloc du Retable d'Issenheim, émis le 18 juin 2012 par la France. Je place la Résurrection à droite, et l'Annonciation à gauche, ce qui est exceptionnel sur une enveloppe française, vous en conviendrez.

Saint-Augustin en évêque collé du côté droit sur l'enveloppe est à la place de Saint-Jérôme, représenté traditionnellement en cardinal, mais ce n'est pas grave.

Deux panneaux du Retable d'Issenheim
ornent cette enveloppe.


Le site qui présente le Retable d'Issenheim en perspective hermétique propose une description libre de la scène de l'Annonciation :
"À genoux dans un oratoire, devant un livre d'heures peint en trompe-l'œil et détenant sur ses pages ouvertes la prophétie d'Isaïe dont la silhouette bistournée flotte, coiffée d'un turban, en un coin du tableau, sous la voûte, une femme blonde et bouffie, au teint cuit par le feu des fourneaux, minaude, d'un air plutôt mécontent, avec un grand escogriffe au teint également allumé et qui darde vers elle, dans une attitude de reproche vraiment comique, deux très longs doigts".

Détail : la scène de l'Annonciation,
 du Retable d'Issenheim.


Il est vrai que l'Annonciation, scène privilégiée de l'iconographie chrétienne, peut faire l'objet d'une réinterprétation permanente. J'aurais aimé réécrire l'histoire, revoir le rôle de l'Archange Gabriel car l'irruption d'un archange dans le quotidien d'une fille de Galilée en la saluant par un "jouis-toi" est invraisemblable, quand on y songe.

Vous savez qu'il y a un précédent (Genèse 18, 9-15) où Dieu vient trouver Abraham pour lui annoncer que sa femme Sarah, dite usée dans le texte c'est-à-dire ménopausée, aura un fils, ce qui la fait rigoler. Les deux annonciations sont à traiter comme un tout fonctionnel où la femme - qu'elle se nomme Marie ou Sarah - n'est pas en situation de décider d'une grossesse divinement décrétée. Sur la scène de l'Annonciation du Retable d'Issenheim, c'est peut-être une Marie beaucoup plus rétive qui dirait à Gabriel : "ah tu as déjà fait le coup à Sarah". Et là, nous aurions une Marie moins soumise qui négocierait son rôle, face à un archange qui ne peut pas tout dire, et surtout pas la fin de l'histoire.
 
Détail de l'Annonciation
dans un coin, le prophète Isaïe enturbanné.

Voir
Saint-Jérôme, sur Insecula
La scène canonique de l'Annonciation au cinéma, un article de Jacques Aumont, sur Erudit.org
Le Retable d'Issenheim fête ses 500 ans, Musée Unterlinden.com à Colmar
Une image de la religion chrétienne avant la Réforme, le Retable d'Issenheim, sur Histoire.ac-versailles.fr

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé