Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

12 décembre 2012

Cartes de vœux

C'est le moment de préparer vos cartes de vœux car les fêtes approchent. J'ai pensé à quelques conseils de base, qui peuvent aussi s'adresser aux plus jeunes, friands d'innovations mais pas de philatélie. Ici, l'innovation, c'est que vos vœux sont adressés sur papier.

Présenter les vœux par courriel serait une faute si vous avez de l'estime pour votre correspondant. Les présenter par téléphone ou par texto serait pire. Si vous sautez de joie tel un clown à ressorts le 1er janvier 2013 à minuit et une minute, plutôt que de le faire savoir à la Terre entière par téléphone, couvrez davantage de bisous les invités qui partagent avec vous ce moment d'euphorie. La convivialité n'en sera que plus grande.

De jolies cartes, des mini-stickers, des timbres-poste :
composez vos vœux à l'avance.
(on reconnaît le carnet Saint Nicolas, image de Metz, de 1993).
 

Pas de vœux virtuels
Réservez donc les vœux virtuels à des contacts de second rang, à des relations injoignables sans l'Internet, ou aux contacts professionnels si votre entreprise ou administration est pingre au point de ne pas vous fournir de cartes, ou si ces dernières sont miteuses ou avec des slogans qui ne veulent rien dire.

Pensez aux êtres qui souffrent
Il n'est pas exact d'affirmer qu'il serait préférable d'attendre les vœux des personnes que l'on sait en situation de souffrance. Au contraire, il convient d'adresser vos vœux en priorité à ceux et à celles qui souffrent, ainsi qu'aux personnes âgées.

Pas de vœux au chef
Evitez d'adresser vos vœux à votre patron, car c'est à lui de vous les présenter d'abord. Si ces vœux hiérarchiques sont collectifs, les responsables auront soin de ne pas les transformer en réunion d'objectifs annuels. Tout ne doit être que joie partagée et intérêt sincère témoigné aux collaborateurs, à leur santé et à leur bien-être au sein de l'organisation, puisque le contentement au sujet des salaires n'est possible que dans les univers parallèles.

Diriger c'est convaincre.


2 € par carte
Comme je ne suis pas doué en créacollage (ou scrapbooking), je peux penser à l'achat de cartes dans le commerce. Comptez un budget moyen de 2 € par carte sans l'affranchissement. On trouve difficilement des cartes à 1,60 € et plus souvent à des prix voisins de 3 € voire 4 € en grande surface, dès que l'on sort du lot de 10 cartes, 5 avec le chalet enneigé et 5 avec le Père Noël près de la biche habituelle...

Personnalisez le message
L'important est de personnaliser le message, sans refaire l'histoire de l'année écoulée. On évitera également de mélanger les vœux de Noël, fête spirituelle et solsticiale, avec ceux de Nouvel An dont la signification est différente.


Résumons :
  • Pas de vœux par courriel,
  • Ceux qui souffrent d'abord,
  • Pas de vœux au patron,
  • Séparons Noël du Nouvel An, 
  • Personnalisons le message.

Complément :
Ah, une question complexe vient : et si le chef souffre, faut-il lui souhaiter d'abord les vœux ? La réponse est non, car sa grandeur est de ne point le montrer. Il reste stoïque, dévoué à la collectivité.

Voir
Images, caractères, jeux et signes comme vœux, un billet du 14 novembre 2012 (le carnet de 2012)
La Boutique Web du Timbre (le carnet de 2012)

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé