Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

20 décembre 2012

Dame Hiver, des frères Grimm

Google consacre ce jour un logo interactif au bicentenaire de la publication du premier volume des contes pour enfants Kinder- und Hausmärchen par les frères Grimm. Une pièce commémorative de 10 € avec à l'avers un portrait des frères Grimm est aussi émise.

J'ai conservé quatre timbres de l'année 1967 émis par Bundespost qui illustrent un des nombreux contes de Jacob et Wilhelm Grimm : Dame Hiver (Frau Holle). Dans le pays de Hesse, il est dit que Frau Holle fait son lit quand il neige.

La pauvrette, martyrisée par une marâtre,
devra aller chercher la quenouille tombée dans le puits.
Bundespost.

"Secoue l'édredon pour qu'il neige sur le monde".
Bundespost.


Dans ce conte de Grimm, un coq chantant est associé à une fonction de justice rendue sous une porte monumentale : de l'or ou de la poix, suivant qu'on se montre courageux ou paresseux. Les contes de Grimm ont cette dimension initiatique, comme chez Perrault. Le coq a été évoqué ici le mois dernier au sujet du collector des 50 ans de Decaris.

Une pluie d'or pour la fille vertueuse.
Cocorico! Cocorico!
La demoiselle d’or est ici de nouveau
dit le coq à la droite du sujet.

 Bundespost.

Une pluie de poix pour la fille paresseuse.
Cocorico! Cocorico !
La sale demoiselle est ici de nouveau
dit le coq à la gauche du sujet.
Bundespost.


Les contes de Grimm sont toujours d'actualité car les personnages et les récits du XIXe siècle sont transposables à des situations contemporaines. Par exemple, dans Le Petit Chaperon Rouge, le grand méchant loup pourrait être un politicien, se faisant passer pour Mère-grand, et racontant bien-sûr des bobards au peuple. Et la forêt alors ? C'est un lieu où voir est difficile, métaphore des médias* complaisants. Mais d'autres lectures sont possibles.


Deux des vingt-deux illustrations de Google ce jour :
Le Petit Chaperon Rouge des frères Grimm. 

Voir 
Dame Hiver, sur Grimmstories.com
* media / médias sur langue-fr.net

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé