Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

29 janvier 2013

Jaca 1513-2013, borne 305

C'est important de laisser passer les brebis en zone montagneuse sans qu'une frontière les arrête. Ces ovins, comme leurs bergers, ont besoin d'espace. Dès le Moyen-âge, entre les villages frontaliers aragonais et français, des accords de pacage précisant les droits et usages des éleveurs et gardiens de troupeaux furent conclus. L'Espagne a émis le 8 janvier 2013 un timbre commémorant le cinquième centenaire de l'accord de 1513 concédant le territoire d'Astun à la ville de Jaca par le roi Ferdinand II d'Aragon, dit le Catholique (Fernando El Católico).

Le cinquième centenaire de la reconnaissance
des bornes frontalières : 1513-2013 à Jaca, 
propriétaire du territoire d'Astun.
Une émission espagnole du 8 janvier 2013.
Correos de España. 

Sur le timbre espagnol se voit la borne frontière numéro 305. Le site sur les bornes frontière précise que cette numérotation était établie d'Ouest en Est, de l'Atlantique à la Méditerranée. La 1 se trouve en pays basque, la 602 en pays catalan. La borne 305 se situe au Col du Somport, gravée sur un rocher en bord de route, à 1632 mètres d'altitude. C'est la dernière étape avant l'Espagne sur la Via Tolosana. Voir le site Robert aux Bornes des Pyrénées cité en fin de billet.

Le Traité du port d'Astun (1131) ou de la Vesiau concéda l’utilisation des pâturages frontaliers de Candanchú, La Raqueta et El Espelungué aux moines de l’Hôpital de Santa Cristina, puis en 1513 le nouvel accord établissant l'entente entre les deux frontières fut conclu. Cet accord associe la commune de Jaca, première capitale du Royaume d'Aragon, à trois communes françaises de la haute vallée d'Aspe : Cette-Eygun, Etsaut et Urdos. Ces communes de Cette-Eygun, Etsaut et Urdos totalisent moins de 300 habitants. Les quatre maires se retrouvent régulièrement pour confirmer la reconnaissance des bornes de la frontière et garantir les relations de bon voisinage des troupeaux, d'où les quatre mains visibles sur le timbre-poste. 

Le timbre français émis le 26 octobre 1959
pour le tricentenaire du Traité des Pyrénées du 7 novembre 1659
entre la France et l'Espagne.
Clément Serveau / Jules Piel / Postes.


On relira avec intérêt l'article Premier du Traité des Pyrénées ci-dessous :
Premièrement, il est convenu et accordé, qu'à l'advenir, il y aura bonne, ferme et durable paix, confederation et perpetuelle Alliance et Amitié entre les Roys Tres-Chrestien et Catholique, leurs enfans naiz et à naistre, leurs Hoirs, Successeurs et Heritiers, leurs Royaumes, Estats, pays et sujets, qu'ils s'entr'aymeront comme bons Freres, procurans de tout leur pouvoir le bien, l'honneur et reputation l'un de l'autre, et éviteront de bonne foy, tant qu'il leur sera possible, le dommage l'un de l'autre.

Notre ami Javier dans un message nous donne un lien en Espagne et demande si Phil@poste en France prévoit une émission comparable pour commémorer cette reconnaissance des bornes de la frontière. Il semble que non. Nous avions le timbre-poste de 1959, montré plus haut, pour commémorer le Traité des Pyrénées.

Le cinquième centenaire de l'accord de 1513 faisant suite au Traité du Port d'Astun aurait pu faire l'objet d'une émission commune entre la France et l'Espagne. La France garde une vision généralement jacobine qui ne place pas les événements de ses régions, frontalières ou pas, au cœur de ses débats, mais nous adorons les Pyrénées.

Et Javier termine ainsi : Félicitations pour votre page web. Ah, ça me fait plaisir, merci beaucoup.

Le Traité de la Vesiau, toujours d'actualité, dans La République des Pyrénées le 23 juillet 2012
Le texte du Traité des Pyrénées, sur Wikisource
Robert aux bornes des Pyrénées, un site indispensable sur la question des bornes des Pyrénées

Le lien de Javier :
Un sello de correos conmemorará 500 aniversario del Tratado del Puerto de Astún, sur Heraldo.es

2 commentaires:

Mojones de los Pirineos a dit…

Dans ce site vou pouvez regader des photos de bornes frontalìeres des Pyrénnées:
http://www.mojonesdelospirineos.com
Salutations

Jean Deschamps a dit…

bonjour, merci beaucoup pour cette référence de page en espagnol sur les bornes frontalières. Je donne le lien direct : Mojones de los Pirineos.

Un billet proposé