Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

13 janvier 2013

Marseille-Provence 2013

Marseille est, avec Košice en Slovaquie, capitale européenne de la culture en 2013 et le groupe La Poste est partenaire officiel. Le timbre émis le 14 janvier 2013 montre un regard s'adressant à l'étendue bleue, abstraite et infinie, qui entoure ce visage féminin selon la description de l'auteur Djamel Tatah, artiste contemporain né en 1959.  

Si c'est une étendue infinie, ce n'est pas la Méditerranée, c'est plutôt un regard tourné vers l'avenir : regardez cette mâchoire, elle est volontaire, magnétique et effrayante comme l'âme d'une femme déterminée.

Est-ce la cité phocéenne personnifiée ? Est-ce une Marianne si libre qu'aucun bonnet phrygien ne saurait la coiffer ? Ou plutôt une pasionaria tricolore qui redirait ces mots : mieux vaut mourir debout que de vivre à genoux ? Nous pourrions ajouter : et si tu n'es pas d'accord, c'est la même chose. Quel visage ! Une femme pareille, des orangs-outans en costume-cravate ne lui voleraient pas le fruit de ses efforts au travail, c'est certain.

Marseille-Provence 2013
capitale européenne de la culture.
Une faciale de 0,80 €, une émission du 14 janvier 2013,
J.-L. Losi / Djamel Tatah / Phil@poste.

L'artiste avait déjà créé plusieurs portraits de femmes avec une expression tournée vers le haut, comme cette huile et cire sur toile où le personnage semblait dans une attente plus matérielle (avec un regard de la crainte de la chute d'une tuile) sans afficher ce côté impérieux du timbre Marseille-Provence 2013. Djamel Tatah avait indiqué en 2009 qu'entre figure et espace s'engageait une tension. Notez que le timbre-poste a déformé cette tension par rapport à l'œuvre originale 60 cm x 80 cm qui offrait plus de route au regard, on va dire.
 
Tout est intériorité : le dépouillement du décor renvoie au vide qui se crée dans les transitions de l'existence, où un destin redevient possible. Une ardoise magique efface l'environnement, il reste l'être qui continue à adhérer au sol et, pour nous philatélistes, une place idéale pour... un cachet rond. Vive Marseille-Provence 2013 !

Voir
Djamel Tatah, un article de Wikipédia 
Djamel Tatah, sur Arte en 2009

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé