Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

24 juillet 2013

Escapade à Chaumont-sur-Loire

Je me suis rendu à nouveau en Val de Loire, au domaine de Chaumont-sur-Loire situé entre Blois et Amboise. Le Val de Loire avait fêté en 2010 ses dix ans d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il faut visiter le château de Chaumont-sur-Loire entre midi et 14 heures, ce qui permet une découverte qui n'est pas trop retardée par l'afflux des touristes étrangers.

Le château de Chaumont-sur-Loire,
émis le 25 septembre 2006, Portraits des Régions n° 8, la France à voir.
Bruno Ghiringhelli / La Poste.

Vous savez que la Loire a fait l'objet d'une émission d'un carnet de timbres-poste autocollants de la Croix-Rouge au mois de juin 2013 : parcourez la Loire et découvrez comment le ruisseau né au mont Gerbier de Jonc devient par ses affluents, le plus grand fleuve de France.

La couverture du carnet de 10 timbres autocollants
"La Loire" de la Croix-Rouge,
une émission du 3 juin 2013.
Phil@poste.

On y retrouve la ville de Blois dessinée par Isy Ochoa.

La ville de Blois, en bord de Loire.
Une émission du 3 juin 2013 du carnet Croix-Rouge.
Isy OCHOA / Phil@poste.

Il y a une montée graduelle vers le point haut où se dresse le château de Chaumont-sur-Loire. Si vous la grimpez dix ou douze fois par jour, vous pourrez perdre vos kilogrammes superflus. Juste avant d'arriver au sommet, vous voyez une rampe d'observation moche qui, à mon avis, devrait être enlevée. On dirait un balcon de banlieue dont l'immeuble aurait disparu. Le visiteur voit très bien la Loire sans cet aménagement.

Une rampe qui ne s'accorde pas à l'harmonie des jardins.
Pour mieux voir la Loire ?
(Photo JD).

Le château de Chaumont-sur-Loire rasé par Louis XI en 1465
et reconstruit par la famille d'Amboise après 1469 (Charles Ier puis Charles II).
(Photo JD).

Entre Blois et Amboise, Chaumont-sur-Loire.
(Photo JD).

Un pont-levis : dommage, je n'ai pas mon cheval gris -)
(Photo JD).

 Les 2 C entrelacés, ceux de la Maison d'Amboise (Charles Ier et Charles II),
encadrent une montagne enflammée, voir le blasonnement.
(Photo JD).

1554 se lit sur un linteau,
c'est quatre années après l'acquisition du château de Chaumont-sur-Loire
par la reine Catherine de Médicis, le 31 mars 1550.
(Photo JD).

Dans une salle je découvre un portrait de Catherine de Médicis. Elle paraît trop sage dans son expression. J'espérais là une reine plus machiavélique, prête à tout pour se débarrasser de sa rivale Diane de Poitiers, une guêpe habile en affaires qui séduisit par son minois avantageux son royal époux (Henri II), tellement tourneboulé que le nigaud bradait le domaine.  

À sa place, une autre lui aurait fait manger ses poudres de beauté. Catherine de Médicis fit reprendre à la favorite Chenonceaux le 10 mai 1560 en échange de Chaumont-sur-Loire, suite aux négociations de l'été 1559 et après quelques menaces.

La reine Catherine de Médicis, 
trop paisible à Chaumont-sur-Loire.
(Photo JD).

La période des Lumières et celle du Romantisme ne m'attirent pas beaucoup à Chaumont-sur-Loire. On y vient pour imaginer le chignon se crêper et la magie d'un Cosimo Ruggieri, astrologue de la reine, se déployer nuitamment. J'avais noté sur un autre blogue :

La mantique utilisée par l'astrologue de la reine fut la catoptromancie (du grec Κάτοπτρο miroir et μαντεία divination) ou la voyance par les miroirs, méthode en usage depuis l'antiquité. Un rituel de magie a certainement eu lieu lors de cette divination, durant laquelle Catherine de Medicis se tenait dans la pénombre de la pièce. Il ne fait pas de doute que l'opération s'accompagnait d'une précaution plaçant la reine mère au centre d'un cercle de protection. Elle avait toute confiance en son astrologue.

 Portrait présumé de Cosimo Ruggieri,
astrologue et conseiller de Catherine de Médicis.

Cependant, selon Ivan Cloulas, il est peu probable que Ruggieri soit venu un jour à Chaumont-sur-Loire. Le mystère demeure. Le château de Chaumont-sur-Loire figurait aussi sur un timbre-poste autocollant du collector de 2010 de la région Centre.

Ouvrage :
Les châteaux de la Loire au temps de la Renaissance, par Ivan Cloulas, Hachette Pluriel (2009).

Voir
La Boutique web du Timbre, le carnet Croix-Rouge la Loire 
Le Val de Loire fête ses 10 ans, un billet du 1er décembre 2010
Val de Loire, patrimoine mondial

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé