Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

22 septembre 2013

Batoumi, terminal pétrolier

Bronzing à la russe

J'ai reçu au mois de mai 2013 une enveloppe sans le moindre timbre-poste de Géorgie, de la ville portuaire de Batoumi, capitale de la République autonome d'Adjarie située sur les bords de la Mer Noire. Ah, Batoumi ! Qu'est-ce qu'il y a là-bas ? C'est un important terminal pétrolier je vois ; moi qui suis sensible à la qualité de l'urbanisme, j'y soupçonne quelques restes délabrés d'un empire soviétique pas si ancien que cela.

Il y eut dans la région un peu de pétrole au robinet il y a deux ans, après la rupture d'un oléoduc mais c'était un incident isolé. La ville accueille de nombreux touristes russes à cause de son climat particulièrement agréable.

Un cachet de Batoumi en Géorgie, le 20 mai 2013
pour cet affranchissement à 6 lari géorgiens et 50 tetri.


GEL est le code du lari géorgien, la monnaie nationale. 6,50 lari représentent 2,90 €. Un lari c'est 0,4454 euro. Cela fait plutôt cher si mes calculs sont exacts pour une enveloppe de moins de 20 grammes à destination de la France.

L'enveloppe provient de la Poste centrale de Batoumi.

Le site Bourlingueurs.com nous donne un aperçu de la situation de la ville il y a huit ans.

Voir
Le Lari, sur Wikipédia
Le portail de la Géorgie, sur Wikipédia
Géorgie, l'enjeu pétrolier, sur Unmondedebrut.pagesperso-orange.fr

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé