Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

8 octobre 2013

Singapour est un jardin

Le timbre à graines est de retour

Restons dans le calme et la luxuriance des jardins avec Singapour, qui a émis un bloc d'un timbre-poste et quatre timbres autoadhésifs le 13 juillet 2013 pour commémorer le cinquantième anniversaire de la campagne de verdissement de la ville. Les Singapouriens témoignent d'un attachement presque patriotique à la préservation de leur environnement. C'est un timbre dont la largeur est grande (mais pas inhabituelle pour Singapour) : 140 mm.

Un carnet soigné :
Singapour entend préserver son patrimoine naturel.
Un bloc-feuillet gommé avec un unique timbre émis le 13 juillet 2013.
Singapore Post.

Une ville dans un jardin : telle se veut Singapour,
sur la couverture du carnet.
Singapore Post.

Le bloc-feuillet gommé avec un unique timbre-poste de 140 mm :
oiseaux, orchidées, une loutre...
Singapore Post.

Singapour avait déjà émis un timbre de loutre le 3 juin 2011.

Détail : la loutre.

Oh, mais il y a de véritables graines encapsulées sur ce timbre-poste de Singapour ! Il s'agit de graines du pourpier à grandes fleurs (Portulaca grandiflora), une plante annuelle. La France aussi avait émis des timbres à graines en février 2011.

Détail : de véritables graines
sous ce pangolin de Malaisie !
 (real seeds, oh my god !)


Voici la version autocollante, avec cette fois 4 timbres-poste dans un bloc-feuillet dont deux avec des graines également. Ces timbres ne montrent plus la loutre du bloc-feuillet gommé.

Comme un jardin dans la ville : 
un bloc très coloré de 4 timbres-poste autoadhésifs
pour le tarif intérieur de Singapour uniquement.
Singapore Post.

Au verso : le mode d'emploi en 6 étapes
des graines contenues dans 2 des 4 timbres du bloc
émis par Singapour le 13 juillet 2013.
Singapore Post.

Voyons ce qu'il faut faire : trempez le timbre pendant 24 heures dans un verre d'eau. Ah, ah ! Cette opération réveille en moi la fine pointe de mon âme Pif-gadget, une fois de plus.

Pour les étrangers qui ignorent tout de Pif-gadget, c'était une revue française de bandes dessinées pour la jeunesse qui comportait un cadeau toujours original, comme des pois sauteurs du Mexique.

Donc le timbre est sacrifié au terreau, une nouvelle fois. C'est un bonheur que de contribuer à l'écologie par une philatélie qui enterre le timbre, au sens propre. Pour cette fois, je vais garder les timbres car ils pourront entrer dans une thématique sur l'écologie, la ville verte, l'urbanisme.

Déjà en France :
Le collector de 10 timbres
avec graines à semer (février 2011).

Voir
La loutre cendrée, un billet du 1er novembre 2011

Thanks a lot Yvonne.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé