Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

2 novembre 2013

L'obélisque de la Concorde

Un rappel du tertre primordial des anciens Égyptiens

Le Musée national de la Marine organise une exposition du 12 février au 24 juillet 2014 au sujet du voyage de l'obélisque de Louqsor, érigé à Paris sur la place de la Concorde le 25 octobre 1836 sous Louis-Philippe Ier. En mai 1998, un pyramidion couvert de feuilles d'or à 23,5 carats est venu coiffer cet édifice antique de 230 tonnes.

La place de la Concorde et son obélisque en syénite rose,
autrefois à Thèbes (Louqsor, XIIIe siècle avant J.-C.), la ville aux cent portes.
Une émission de la France le 7 mai 1947.
René Cottet / Postes.

L'obélisque de Louqsor mis en place le 25 octobre 1836,
représenté par François Dubois (Musée Carnavalet).

Pour les anciens Égyptiens, le mot obélisque n'existait pas. C'était le benben ou pierre sacrée bnbn, colonne écrite, liée au héron cendré ou bennou représentant le bâ, l'âme qui va renaître après une série d'épreuves. Les prêtres égyptiens, des experts en cosmogonie, avaient élaboré ces idées non pas à Louqsor mais dans un centre religieux à Héliopolis (la capitale du XIIIe nome), la ville du Soleil selon les grecs ou Iounou / On, le pilier.

L'obélisque de la Concorde
vu du jardin des Tuileries,
une émission de la France le 7 juin 2004.
Christian Broutin / La Poste,

L'obélisque est l'image du tertre primordial, lieu surnaturel d'intervention de la grande Ennéade d'Héliopolis entourant le démiurge Atoum-Rê. C'est celui qui émerge de l'abyssos inorganisé en se créant lui-même, me dit le livre Nétèr dieux d'Egypte, de Rossini et Schumann-Antelme (1992). Donc nous avons en plein Paris un élément important de la théologie des anciens Égyptiens, un rayon pétrifié de lumière divine sur la place de la Révolution aujourd'hui la Concorde. 

La reine Hatchepsout, ne reculant devant rien, faisait ériger des obélisques couverts d'électrum, parce que cet alliage brillait plus que l'or. Les premiers obélisques sont antérieurs à la XVIIIe dynastie et remontent au pharaon Pépy Ier ; nous étions dix siècles avant le pharaon Ramsès II. L'obélisque de la place de la Concorde pourrait être jugé tardif, bien qu'étant le plus ancien monument à Paris.


Voir
Une exposition sur le grand voyage de l'obélisque, sur CultureBox
Comprendre une technique : l'érection de l'obélisque, dossier sur Lmd.jussieu (fichier pdf)
De Louqsor à Paris, un documentaire de S. Bracq sur l'obélisque de la Concorde (2012)

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé