Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

6 décembre 2013

Prêt-à-poster Théâtre des Champs-Élysées

Le centenaire 1913-2013

Le Théâtre des Champs-Élysées, classé monument historique en 1957, fondé par Gabriel Astruc et conçu par l'architecte Auguste Perret, fut inauguré en avril 1913. Il est le premier théâtre parisien a avoir été construit en béton armé, mais sa façade est un placage de marbre blanc. Le style est mixte : Art déco et classique. Le 29 mai 1913 s'y déroula la première du Sacre du printemps d'Igor Stravinsky ; aujourd'hui, les arts se rencontrent au Théâtre des Champs-Élysées sans scandale, car le choc c'est l'époque entière si ça se trouve.

Nous avons pour le centenaire de ce haut-lieu de la culture parisienne, un entier postal superbe avec carte de correspondance émis par la France le 8 avril 2013. Cet entier postal parisien et chic ramène tout texto ou courriel au rang de signal de macaque.

Une carte de correspondance avec la façade du
Théâtre des Champs-Élysées, avenue Montaigne à Paris.

Sur le fronton, on voit les bas-reliefs sculptés d'Antoine Bourdelle. Une nymphe semble accueillir le spectateur parisien au pied de l'escalier, ignorant tout du niveau olympien du prix du mètre-carré environnant. Tel est l'art à Paris : frêle roseau sur un tertre de kopecks.

Le prêt-à-poster avec le timbre-poste du centenaire
du Théâtre des Champs-Élysées et une vue de l'escalier,
une enveloppe pour un envoi jusqu'à 50 grammes 
en lettre prioritaire à destination de la France. 
Auguste Perret / UFSE / SAIF / M. Denis / ADAGP / La Poste.


Le timbre-poste imprimé du centenaire du Théâtre des Champs-Élysées :
le bâtiment et le plafond Art déco de la grande salle.
Elsa Catelin / Phil@poste.

La carte de correspondance conviendrait pour un message à la secrétaire d'Hercule Poirot, Miss Felicity Lemon, personnage d'Agatha Christie qui évolue dans un univers Art déco. Je recommande une écriture avec une encre gel argentée ou blanche, pour faire ressortir les lettres sur le fond rouge.
 
Le verso de la carte de correspondance, un motif doré.

Invitons Miss Felicity Lemon à la générale de la revue de Joséphine Baker le 2 octobre 1925. Le Tout Paris y sera.

Joséphine Baker présenta "La revue nègre" en 1925
au Théâtre des Champs-Élysées. 

On trouvera dans mes liens de fin de billet un document sur la "Reine de la danse sauvage", par le Théâtre des Champs-Élysées. Nous étions six ans avant l'exposition coloniale de 1931 à Paris et ses discours légitimant pour les autorités une emprise sans retenue sur les zones colonisées. Les noms des danses ou des revues portent la marque des mentalités de cette époque.

 Joséphine Baker (1926) et son célèbre pagne.
Wikipédia.

Au verso de l'enveloppe, un détail de la balustrade.
Auguste Perret / UFSE / SAIF / M. Denis / ADAGP / La Poste. 

Des motifs évoquent la nature : vrilles et fruits. Est-ce un rappel du paradis perdu, le Paris des années folles ?

Des reflets argentés.

Le papier velours de la carte de correspondance montre la couleur cramoisie ou rouge framboise des fauteuils d'avant-guerre. Il a existé aussi des automobiles DS21 dans les années 1960 avec les sièges rouges : rouler était un autre spectacle.

Un brillant sur fond de velours rouge
rappelle le confort feutré de la salle de spectacle
avenue Montaigne à Paris.

Notez que le Théâtre des Champs-Élysées a ouvert sa banque d'images sur le web avec des milliers de documents : affiches, plans et programmes.

Voir
Joséphine, "La Reine de la danse sauvage" (1925), sur le site Théâtre des Champs-Élysées
Le Théâtre des Champs-Élysées, un article de Wikipédia
La Conga Blicoti, pour votre soirée années 1920 avec Joséphine Baker

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé