Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

31 juillet 2014

Mobilisation générale de 1914

Tocsin

Le 1er août 1914 le tocsin alerte les populations. Le premier jour de la mobilisation générale fut le 2 août 1914 en France, avec le décret du 1er août 1914 publié au Journal Officiel. À Mauriac dans le Cantal, le sous-préfet évoquait dans un courrier le même jour la consternation de la population.  La France émet le 4 août 2014 son timbre-poste du centenaire de cette "mobilisation générale". Le timbre est créé par P. Serres et gravé par A. Lavergne. Le timbre à date du Premier Jour est conçu par L. Arquer.

 L'affiche de l'ordre de mobilisation générale du 2 août 1914.
Wikipédia.


 [#WW1] #Morvillars décrète la mobilisation générale le 2 août 2014 http://t.co/CgQpdiE61y #philatélie pic.twitter.com/c5a0XdtGF9
En 1914, l'armée française comptait 880.000 hommes et la mobilisation allait porter ce nombre à 3.580.000 selon les informations du Musée de l'Armée. Le tocsin retentira demain dans toutes les églises, chapelles et édifices publics des communes de France, à la demande du gouvernement.

D'après mes notes, l'affiche de mobilisation générale était imprimée depuis une dizaine d'années, il n'y manquait que la date. On souhaitait prendre la revanche sur la défaite de 1870 et aussi récupérer les territoires perdus en Alsace et en Lorraine. Bien-sûr, les régiments ne sont pas arrivés sur leurs lieux de cantonnements le lendemain de la mobilisation générale. Par exemple, le 139e Régiment d'Infanterie (26e DI, 13e CA, 1ère Armée) basé à Aurillac qui comptait 3.300 hommes et 188 chevaux ou mulets est parti par train le 7 août 1914 pour arriver près d'Épinal le 9 août 1914. C'était le régiment de mon grand-père. La devise de son unité était La victoire ou la mort. La veille, un aéroplane allemand avait lâché deux bombes sur Épinal qui sont tombées dans les champs.

Le blason de la Lorraine, 
une émission de la France en 1946.
R. Louis / G. Hourriez / Postes.
(Vu sur Phil-Ouest).

Le premier contact avec l'ennemi eut lieu après une marche pénible le 14 août 1914 à Cirey-sur-Vezouze près de Blâmont, à l'arme blanche (une charge baïonnette au canon) et le tout dans un pantalon rouge garance qui remontait à 1829 donc sous Charles X. Le 11 août 1914, le Journal des marches et des opérations de la 1ère Armée du général DUBAIL confirme que les débarquements se poursuivaient. Quelques jours plus tard, beaucoup de ces soldats français perdront la vie en application de notre doctrine de l'offensive à outrance. On n'était pas du tout dans une guerre de tranchées.

Lorraine : le 11 août 1914, le 13ème Corps d'Armée (13e C.)
achevait ses débarquements près d'Épinal et allait franchir la Vézouze.
Source : BNF.

Dans mon billet demain, j'espère dire quelques mots sur la bataille de Sarrebourg dans l'offensive de Lorraine au premier mois d'un conflit qui allait dévaster des villes et des villages encore allemands en 1914, pris et repris, incendiés, subissant les canonnades soit d'un camp, soit de l'autre.

Voir
1914-18 Le tocsin sonnera vendredi, sur MSN actualités le 31 juillet 2014
Mobilisation française de 1914, un article de Wikipédia
Le texte du décret de mobilisation, sur Le parcours du combattant de 1914-1918
Les Français en bleu et rouge en 1914, sur Strategietotale.com
L'armistice de 1918, un billet du 12 novembre 2008 
Le 11 novembre, un billet du 11 novembre 2010

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé