Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

9 septembre 2014

La Bataille de Sarrebourg

Du 18 au 20 août 1914

J'ai reçu le carnet de timbres-poste autoadhésifs du centenaire de la bataille de Sarrebourg (du 18 au 20 août 1914), un échec de l'offensive française en territoire allemand, dont j'ai déjà parlé dans mon billet du 1er août 2014. C'est un carnet à ne pas manquer si vous collectionnez l'histoire de la Grande Guerre ou celle des uniformes.

Le timbre du fantassin français est superbe. La bataille de Sarrebourg illustre dans le premier mois du conflit la ville qui se fait champ de bataille ; les combattants ne sont pas du tout dans les tranchées. Ces soldats qui pensaient être de retour pour le jour de Noël furent parmi les premiers à vivre en Moselle l'horreur de l'affrontement. Avant cela, ils ont connu des marches pénibles dans la chaleur de l'été 1914. Tout juste pouvaient-ils espérer un peu d'humanité du service de santé des régiments, car même les médecins militaires fustigeaient les "traînards". Le port de l'insigne du Sacré-Cœur ne fut d'aucun secours pour ces soldats.

Le centenaire de la bataille de Sarrebourg,
un cachet du 17 août 2014.

Grâce à l'ouvrage Les moissons tachées de sang écrit en 2010 par Jacques Didier, j'identifie la couverture du carnet : elle représente l'infanterie Leib-Regiment bavarois qui prend d'assaut Sarrebourg le 20 août 1914. L'armée française battait en retraite.

La couverture du carnet MonTimbraMoi
sur le centenaire de la bataille de Sarrebourg (1914-2014).
Amicale Philatélique de Sarrebourg.

J'ouvre le carnet. Sur le côté gauche, l'illustration représente des cuirassiers français de 1914 identifiés comme l'entrée du 7e régiment de Cuirassiers de Lyon, rattaché à la 5ème brigade et 6ème Division de Cavalerie du général Le Villain, à Sarrebourg le 18 août 1914 après 11 heures du matin, le sabre au clair. Sur la droite, nous avons les timbres-poste du fantassin de 1914 avec le pantalon rouge que nous avons vu aussi sur l'émission française des soldats de plomb en 2012.

Quatre timbres-poste autocollants avec le fantassin de 1914,
pour une lettre prioritaire jusqu'à 20 grammes,
émis le 17 août 2014.
Amicale Philatélique de Sarrebourg.

Le fantassin de 1914
du bloc-feuillet Les soldats de plomb,
émis par la France le 2 juillet 2012.
P.A. Cousin / Yves Beaujard / Phil@poste.

On dispose du récit de l'entrée dans Sarrebourg, grâce au cavalier Vachez âgé de 20 ans : "Ordre fut donné d'accélérer l'allure et c'est au galop que nous sommes entrés dans la ville. Quelle fut notre surprise de ne rencontrer aucune personne dans la rue qui conduit à la gare. Toutes les portes et volets étaient fermés, ce qui augmenta notre angoisse".

Voir
Les uniformes français de 1910 à 1919, sur Nuestro pequeño mundo
7e régiment de cuirassiers, sur Wikipédia
La tenue du soldat allemand, sur le forum de Pages1914-18
Le service de santé dans la bataille de Sarrebourg, sur Hôpitaux militaires de la guerre 1914-18
Centenaire de la 1ère guerre mondiale, un billet du 1er août 2014

Un excellent ouvrage qui m'a permis d'identifier ces cavaliers dans Sarrebourg :
Des moissons tachées de sang, Lorraine 1914, par Jacques Didier, 168 pages, Éditions Serpenoise (2010), prix : 20 €.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé