Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

26 septembre 2014

La cité royale de Loches

Lieu des amours du roi avec Agnès Sorel

Je poursuis la reprise dans Oh Les Timbres d'articles d'Auprès de ma Loire. Après le château royal de Blois le 21 septembre 2014, voici le billet sur la Cité Royale de Loches publié initialement le 10 octobre 2010. Je le complète aujourd'hui. Le logis du roi à Loches est moins connu que celui de Chinon. Ivan Cloulas, dans son ouvrage Les châteaux de la Loire au temps de la Renaissance, rappelle que le roi Charles VII vivait dans la crainte des attaques soudaines, les murs étaient donc épais.

Le Château de Loches,
émis le 16 juin 1986 (gravure : taille-douce), YT n° 2402.
Marie-Noelle Goffin / La Poste.

Cependant, comme souvent chez les puissants, la crainte n'empêche point les péchés les plus délicieux : là, le roi batifolait avec sa maîtresse Agnès Sorel près des riantes prairies de l'Indre.

Le roi Charles VII (1403-1461),
une émission de la France le 28 octobre 1946. 
P.P. Lemagny / C.P. Dufresne / Postes.

Agnès Sorel fut la première maîtresse officielle d'un roi de France ; elle a requinqué et enflammé Charles VII. Beaucoup suivront ; c'était une habitude au royaume de France. Les rois thaumaturges soignaient le peuple et prenaient surtout soin de jouir des sens ; nos professeurs d'histoire ne détaillent généralement pas le sujet des alcôves royales.

Agnès Sorel (vers 1422-1450), Dame de Beauté, première maîtresse officielle,
plus puissante que la Reine de France,
d'après le peintre Jean Fouquet.

Agnès Sorel ose les larges décolletés et porte le diamant taillé. Elle fait sensation et est resplendissante. Elle avait tout : les terres, les vêtements, les joyaux. Vous savez que 2014 est l'année internationale de la cristallographie.

La favorite royale réintroduit le diamant taillé et se fait
offrir des robes somptueuses.
Ici un timbre-poste du Botswana en 2001.

Jeanne d'Arc (adolescente sujette à des manifestations plurimodales d’allure hallucinatoire dès l’âge de treize ans) vint aussi à Loches après sa victoire à Orléans en 1429. La pucelle était loin d'imaginer, des années plus tard, les amours enflammées de son gentil prince avec une favorite.
 
 Jeanne la pucelle devant le roi Charles VII,
une illustration présentée au musée de la Forteresse royale de Chinon.

"Le vieux donjon romain des comtes d'Anjou, château dans le château,  formidable défense, dresse sa masse rectangulaire derrière trois tours en amande à l'extrémité méridionale de ce camp retranché". Ivan Cloulas.
Le cachet Premier Jour Château de Loches, le 14 juin 1986.


La Cité Royale de Loches, un timbre du collector 2010,
du 12 juin 2010, "Le Centre comme j'aime".
Cyber-Vision / La Poste.

Le Château de Loches, une enveloppe à validité monde entier.
Timbre de Bruno Ghiringhelli,
Michel Jamoneau / La Poste.

 
 Le timbre repris du bloc "Portraits de régions",
de l'année 2004.
 Bruno Ghiringhelli  / Phil@poste.

Le patrimoine de la Touraine, au verso.


Louis XI, dit le créateur de la poste d'État, n'aimait pas beaucoup Agnès Sorel. J'ignore si la favorite courait nue dans les couloirs des logis royaux, mais le Dauphin était irrité par un sein un peu libre pour le siècle. Louis XI - qu'il ne faut pas soupçonner d'avoir fait occire la Dame de Beauté - a souhaité le maintien de la dépouille de la favorite royale à Loches.

2014 est le 550ème anniversaire du vrai faux édit (son authenticité est contestée depuis les années 1930) signé dans le beffroi de Luxies le 19 juin 1464 organisant des dépôts de chevaux qui allaient devenir la poste royale au fil du temps. Louis XI a sans doute pensé réintroduire les relais d'une manière plus systématique que dans les règnes antérieurs. Le site des Archives de France précise : "c'est à partir de 1476 que la poste d’État fut dotée de relais pour fournir des montures fraîches aux chevaucheurs du roi le long des routes qu’ils empruntaient".

Louis XI (1423-1483), créateur de la poste d'État,
vivra enfant à Loches jusqu'à sa onzième année.
YT n° 743, émis le 15 octobre 1945 (gravure : taille-douce).
Raoul Serres / La Poste.

Louis XI avait six ans lorsque Jeanne d'Arc vint à Loches. La biographie de Paul Murray Kendall "Louis XI" (1971)  précise : "Arrivé à l'âge d'homme, il ne fera jamais mention  d'elle, ni dans ses Ordonnances, ni dans ses lettres, ni dans les conversations que nous rapportent les envoyés étrangers ; cependant, il est fort improbable que la flamme mystique qui illumina alors la France et suscita l'étonnement de toute l'Europe ait pu laisser indifférent un enfant dont l'esprit était particulièrement impressionnable".

Voir
Cité Royale de Loches
La poste aux chevaux sous Louis XI, sur Histoirepostale.com
La mort d'Agnès Sorel, sur Berrymédiéval.over-blog.com (une mort probable par intoxication aiguë au mercure, peut-être d'origine criminelle, suite à une ascaridiose)
La mort d'Agnès Sorel, sur le site des Amis de Jacques Cœur 
L'audacieuse Dame de Beauté Agnès Sorel, sur FashionScandalUnblog.fr (elle réintroduit les diamants et se fait représenter avec un teint clair)
Le fil complet Val de Loire sur ce blogue

Ce billet a été complété le 11 octobre 2014.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé