Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

4 septembre 2014

Un Sans-dent

Pauv'timbre ?

Vous savez que le débat des "Sans-dents" (et descendant aussi) devient important en France en ce début septembre 2014 après la publication inattendue du livre de Madame Trierweiler "Merci pour ce moment". Cette désignation de la pauvreté en France, sous une plume vengeresse, intervient douze jours avant le vote de défiance confiance au nouveau gouvernement. Une vision qui discrédite un peu plus hélas une représentation déjà merveilleuse écornée de la politique (remontant au moins à 1979 avec l'affaire des diamants de Bocassa), toutes tendances confondues.

J'ai recherché un timbre qui pourrait se rapprocher de l'idée d'un "Sans-dent" dans mon stock perdu de France. C'est un timbre Marianne et l'Europe pauvre à 1 centime d'euro, un peu décentré, avec quelques dents quand même. Misère !

Un timbre-poste d'un "Sans-dent" : 
à petit prix, autrefois une superbe Marianne entière.
Y. Beaujard / Phil@poste.

Un non-dentelé aurait pu convenir mais l'effet n'eût pas été le même.

Note 1 : certains messages avec le mot-dièse "Sans-dents" lus sur Twitter me paraissent tout à fait excessifs. La portée de mots, peut-être prononcés dans un contexte si particulier, ne doit pas être exagérée car ils ne correspondent pas à l'engagement permanent d'un homme politique.

Note 2 : J'ai enlevé le s à sans-dent au singulier car le dictionnaire Le Littré est clair à ce sujet. J'étais resté dans l'idée d'un sans-dent pris au sens de "sans les dents" plutôt qu'au sens de "sans une seule dent" et je me trompais. Le CNRTL rappelle (au d remarque numéro 1) que le substantif qui suit la préposition sans est généralement sans article et souvent au singulier car il évoque l'unité, l'abstraction ou le non comptable. La préposition sans marque toujours l'absence de quelque chose qu'au singulier il ne faut pas dénombrer. Le nom qui s'est formé garde cette règle avec le sens de "sans denture".  Merci à Phil@poste de m'avoir éclairé. Restons vigilants car on a un arbre sans feuilles : nu, il garde quand même l'idée de ses feuilles. Même chose pour des fleurs sans épines. Une dictée pourrait inclure la phrase "les sans-cœurs laissaient ce sans-dent sans cravate et sans gants" (une paire, donc s).

Quant au pluriel de sans-dent, j'ai eu le courage du vendredi pour ouvrir mon Grevisse (Le bon usage) de 1993 à la page 812, note 518, au sujet du pluriel des noms composés formés d'un mot invariable et d'un nom. On y trouve l'exemple : des sans-culottes. Je lis ensuite : le Conseil Supérieur de la langue française propose d'écrire de même des après-midis et les composés avec sans (des sans-cœurs, des sans-gênes, des sans-patries, etc), que les grammairiens voulaient invariables. Donc l'avis du Conseil supérieur de la langue française du 6 décembre 1990 qui donne l'exemple un sans-abri, des sans-abris interviendrait contre l'opinion de grammairiens.

Au sujet de ma note 1, j'ai atténué une première impression après avoir entendu le président lors du sommet de l'OTAN le 5 septembre 2014 à Newport. J'écrivais auparavant ceci : "Seule la question de la désignation de la pauvreté demeure parce qu'elle comporte un sens politique : les mots - même prononcés dans un cadre qui aurait dû rester privé - ne sont pas détachables de la pensée". Je sais qu'un conseiller en communication du président a été envoyé à Newport, le citoyen que je suis accepte d'effacer les traits de construction du discours.

Ce billet a été modifié le 13 septembre 2014.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé