Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

30 octobre 2014

Aurores australes en Tasmanie

Draperies de lumières

L'Australie a émis le 26 août 2014 quatre timbres-poste sur les aurores australes, qui sont les aurores polaires dans l'hémisphère sud. Ce phénomène lumineux observable à l'œil nu est provoqué par l'interaction du flux de particules énergétiques en provenance du Soleil avec la haute atmosphère terrestre (l'ionosphère). Ce n'est pas le vent solaire qui pénètre directement dans les deux cornets polaires mais il s'agit de particules issues d'interactions complexes avec la magnétosphère. Les aurores polaires nous rappellent le rôle de cette magnétosphère dans la protection de la Terre.

La couverture de présentation de l'émission australienne
sur les aurores australes.
Design : Jo Muré / Australia Post. 

Les aurores australes peuvent êtres observées par exemple depuis le ciel de la Tasmanie et, avec la mer, les photographes obtiennent des clichés magnifiques. Les vues qui figurent sur ces timbres-poste australiens proviennent d'ailleurs de la Tasmanie, sur un site sans doute à environ 43,5° de latitude Sud. Mon correspondant australien indique que même en Nouvelle-Galles du Sud l'horizon peut parfois montrer une lueur rouge pâle quand le phénomène est actif au-dessus de l'Antarctique. 

L'Institut d'Aéronomie Spatiale de Belgique, dont c'est le cinquantenaire cette année, nous donne le secret des couleurs : au-dessus de 200 km d'altitude, c'est le rouge qui domine. Entre 100 et 200 km c'est le bleu et le vert. Sous les 100 km d'altitude, c'est le mauve. L'aéronomie est la science qui étudie les régions supérieures de l'atmosphère terrestre.

La Terre n'est pas la seule planète du système solaire à posséder des aurores polaires, Jupiter et Saturne en ont aussi. Elles y sont gigantesques. La sonde Cassini a montré les aurores boréales de Saturne.

Les aurores australes, une émission de l'Australie le 26 août 2014.
Lynda Warner / James Garlick / Ron Verdouw / Luke O'Brien / Australia Post.

Il doit exister des interactions violentes entre les étonnantes planètes extrasolaires de type "Jupiter chaud" et leurs étoiles si proches. Le lien entre l'activité magnétosphérique et la présence de la vie est intéressant à étudier et de nombreuses exolunes pourraient bénéficier d'une protection magnétique auprès de planètes géantes. Pour l'instant, une seule exolune supposée est à 2000 années-lumière d'ici : MOA-2011-BLG-262Lb.

Aurores dans le ciel austral : en Tasmanie.
Lynda Warner / James Garlick / Ron Verdouw / Luke O'Brien / Australia Post.

Vous trouverez dans les liens de fin de billet la météo spatiale (Space Weather Prediction Center) pour estimer vos chances d'observer une aurore polaire en fonction de la latitude du lieu et de l'indice Kp (indicateur de l'activité géomagnétique sur une échelle de 1 à 9) fourni en temps réel par l'agence américaine NOAA. Si l'indice atteint 5 et plus, c'est un orage magnétique qui s'annonce.

Quatre timbres-poste émis le 26 août 2014 par l'Australie.
Lynda Warner / James Garlick / Ron Verdouw / Luke O'Brien / Australia Post.

Voir
Australia Post
WNS
Introduction à la physique spatiale, sur Arena.obspm.fr
Magnétosphères terrestre et planétaires, l'Observatoire de Paris
Louée soit la magnétosphère ! sur Sirtin.fr
Les exolunes sont-elles habitables ? sur Pour la Science le 18 septembre 2013
Planeterrella, un simulateur d'aurores polaires avec quatre films en français autour de l'expérience du physicien norvégien Birkeland repensée par un planétologue actuel
Les aurores polaires, un document Pdf sur Astrosurf.com (Club Quasar 95)
Forum scientifique sur les grands enjeux scientifique de l'Arctique (la recherche au Svalbard) 
Centre Spatial de Norvège, au sujet des aurores boréales
L'Institut d'Aéronomie Spatiale de Belgique

En direct du Soleil :
Space Weather Prediction Center et Current Solar Data (from NOAA)
Le fil de l'activité solaire et de ses effets sur Terre sur Webastro (une CME c'est une éjection de masse coronale)
ISWA Integrated Space Weather Analysis System (presque comme à la NASA)

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé