Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

31 octobre 2014

Les derniers feux de l'Halloween

La France ne fête pas

Vous savez que la fête de l'Halloween n'est pas une fête en France, terre laïque et rationaliste. Le dernier timbre-poste commis sur le sujet fut une citrouille lors de la fête du timbre 2012 dont le thème était le feu. J'avais évoqué à propos de l'Halloween en 2010 : "une manifestation qui devient émouvante par la poussière qui s'accumule chaque année un peu plus sur son concept". Et en 2009 : "L'Halloween a permis le déballage d'une fascination tératologique, où le monstrum, le monstre, peut déambuler librement - au moins pour une nuit - sans garantir que la balade mercantile de Frankenstein élève notre niveau de tolérance".

Une citrouille évoquant l'Halloween sur
une émission de la France du 15 octobre 2012.
Phil@poste.

J'ai quand même une sorcière de 2011 dans mes cartons qui bénéficie d'un enseignement avec grimoire. Elle était belle, et la vieille toute fripée aussi. Elle a fait moins peur aux enfants que le timbre-poste de Pierre Pflimlin en 2007, homme politique strasbourgeois par ailleurs remarquable.

 
Un timbre-poste issu du collector français de 4 timbres
Sorcières, mythes et réalités, émis en 2011.
RMN / René-Gabriel Ojéda / Créapod / Phil@poste.

Tu fais que la Lune enchantée
Marche par l'air toute argentée,
Luy dardant d'icy bas
Telle couleur aux jouës palles,
Que le son de mille cymbales
Ne divertirait pas.

Tu es la frayeur du village :
Chacun craignant ton sorcelage
Te ferme sa maison,
Tremblant de peur que tu ne taches
Ses boeufs, ses moutons et ses vaches
Du just de ta poison.

Pierre de Ronsard (1524-1585), de Contre Denise Sorcière.

J'aime beaucoup le mot sorcelage utilisé par Ronsard. Si notre président a une difficulté avec la pluie, dans le Bocage Vendéen on dirait qu'il est enjominé.  En 2014 un regard lucide verrait que les démons sont financiers, les spectres écologiques et les vampires fiscaux. Quant au politique, il n'est plus un sorcier. La formule magique est loupée, il y a comme une fuite de mana dans la plomberie de l'État moderne ; l'incantation se perd parfois dans des fumigènes tristes.

La danse des fées dans Le dictionnaire infernal ou
le répertoire universel des êtres, des personnages, des livres,
des faits et des choses qui tiennent aux esprits, aux démons, aux sorciers, 
au commerce de l'Enfer, par J. Collin de Plancy (Paris, 1863).
BNF.

Il reste l'art, le caractère diaphane des choses, un peu la science malgré sa compromission, et bien-sûr le Phi gravé sur cœur français à la lueur d'une torche en 2011. La quête de magie se poursuit.

Un Phi gravé sur cœur français en 2011. 
Maurizio Galante / phil@poste.

Jour des morts
Pour compléter ce billet (un billet séparé eût été préférable), voici un micromessage publié sur Twitter par le Musée de la philatélie à Oaxaca au Mexique. Le mot-dièse #FielesDifuntos fait référence à la célébration catholique du Jour des morts qui a lieu le 2 novembre, lendemain de la Toussaint. En espagnol, c'est Conmemoración de los Fieles Difuntos. Cette fête revêt au Mexique un caractère coloré où les défunts sont même nourris par des offrandes.

Il y a un syncrétisme qui s'exprime à l'occasion de cette fête aussi nommée Mëj Xëëw (en langue Ayuujk) par la population locale Mixe. Le diaporama ci-dessous donne des éléments sur la conception Mixe de la fête des morts.



Voir
La sorcellerie en Berry, mythe ou réalité ? sur l'Écho du Berry le 21 juillet 2011
Dictionnaire de patois vendéen, le mot enjômineur
Sorcellerie, un billet du 13 février 2012
L'Halloween, la fête moribonde, un billet du 28 octobre 2009

Ce billet a été complété le 1er novembre 2014.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé