Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

15 octobre 2014

Première liste de célébrations en 2015

Les 150 ans des Lettres de mon moulin

Une première liste de célébrations nationales pour 2015 est publiée sur le site des Archives de France. J'avais noté que le cinquantenaire de la mini-jupe en France n'en fait pas partie, dans un billet du mois de janvier 2014. En revanche, nous trouvons sur cette liste des célébrations la mise sur orbite du premier satellite français par une fusée Diamant le 26 novembre 1965.

La mise sur orbite du premier satellite français en 1965,
une émission du 3 décembre 1965.
Claude Durrens / Postes.

J'espère pouvoir revenir sur ce lancement en 2015. Je ne crois pas que nous trouverons ni ne nous attarderons sur le bicentenaire de la bataille de Waterloo, ce plateau funèbre et solitaire, défaite pour nous les Français. C'est une épine douloureuse dans le pied de la mémoire nationale même pour ceux qui pensent qu'une couronne impériale après la Révolution Française était déjà - malgré la période de la Terreur - un détournement de l'idéal initial. Je m'étais risqué à produire un billet sur la Bérézina en 2012, sur le bicentenaire de la Bataille des Nations en 2013 et sur le Congrès de Vienne en 2014.

Austerlitz 1805, c'était quand même mieux.
Une émission commune République Tchèque - France
pour le Bicentenaire d'Austerlitz, le 6 mai 2005.
Zeman / Claude Jumelet / ITVF. 

Nous avons 1515, l'avènement de François Ier et le début de la construction de l'aile François Ier du château de Blois ; j'ai ajouté un timbre de vitrail à mon billet sur Blois en septembre 2014. L'année 2015 est aussi le sesquicentenaire de la publication par Alphonse Daudet des Lettres de mon moulin, connues alors sous le titre de Chroniques provençales, dans le journal L'Événement : un billet sur le sujet serait à écrire. Nous avons aussi le tricentenaire de la mort à Versailles du roi Louis XIV.

Le moulin dit d'Alphonse Daudet,
une émission de la France le 27 avril 1936
(Vu sur WikiTimbres).
Jules Piel / Postes.

Sur le plan technique, je ne vois pas pour l'instant dans la liste l'invention de la pasteurisation par Louis Pasteur (en 1865) ni celle du sécateur par Antoine François de Bertrand de Molleville (en 1815). Eh oui ! Que serait la rose sans cet outil ?  Pour les personnalités de la chanson, 2015 est le centenaire de la naissance d'Édith Piaf (1915-1963) à Paris et elle n'est pas sur cette première liste. J'avais écrit un billet sur Piaf en 2013. Du côté des lettres, le tricentenaire de la mort de Fénelon (1651-1715) figure bien sur la liste et peut-être les philatélistes du Cambrésis prévoient quelque chose autour de cette célébration.

La France n'est pas à ce jour inscrite dans les célébrations d'anniversaires de l'UNESCO prévues. Ceci n'est qu'un billet pour une première exploration des célébrations de l'année 2015.

Voir
Archives de France, première liste d'anniversaires pour 2015
La pasteurisation par Louis Pasteur (1865), sur le site de l'INPI
Bicentenaire Waterloo2015, le site belge de reconstitution historique
Napoleonprisonnier.com
Recherche-Fenelon.com
UNESCO
Édith Piaf, une légende, un billet du 9 octobre 2013
Pas de mini-jupe en 2015, un billet du 19 janvier 2014
Le château royal de Blois, un billet du 21 septembre 2014

2 commentaires:

SOULIE Michel a dit…

S'il est vrai que la défaite de Napoléon à Waterloo est douloureux pour notre orgueil national, il faut ne pas oublier que l'Europe du XXIème siècle est quelque part l'héritière du Traité de Paris qui entérina la chute de Napoléon. La départementalisation des pays conquis par la révolution et l'Empire a marqué fortement, au travers du code Napoléon et l'organisation administrative des départements, l'organisation intérieure de beaucoup des pays concernés jusqu'à nos jours.
La célébration du bicentenaire de la bataille de Waterloo ne représente donc pas celle d'une défaite française et nous devons plutôt la considérer comme la naissance d'une Europe moderne dont au fond nous sommes en partie les initiateurs.
Bien cordialement
Michel Soulié

Jean Deschamps a dit…

Merci pour ce commentaire. Nous penserons donc à l'Europe moderne en pensant à la chute de l'Empire. Autrement dit, tout ce qui se déglingue en France peut retenir à l'échelle continentale. Nos amis européens savourent ainsi la joie ou le risque de bénéficier de notre si fécond voisinage !

Un billet proposé