Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

13 novembre 2014

L'atterrisseur Philae est sur la comète

Environ à 500 millions de km

Hier j'ai suivi l'atterrisseur Philae qui s'est posé sur la comète 67 P Tchourioumov-Guérassimenko. C'est la première fois qu'un engin réalise cet exploit dans l'histoire de l'exploration spatiale. Comme 62.379 internautes, j'ai vu la retransmission par l'ESA / CNES dans l'attente de la confirmation de l'atterrissage du petit robot. En fait, c'était juste un indicateur qui s'affichait en vert pour allumer le signal "Touch-Down" sur un écran. L'engin s'est posé sur une patte, je crois bien, mais c'est quand même extraordinaire. Son approche sur le dernier mètre ne fut sans doute pas perpendiculaire au sol cométaire (trop irrégulier). Maintenant, se poser est une chose et forer en est une autre.

Ci-dessous un timbre-poste belge nous avait montré une autre comète.

Sylvain Arend et Georges Roland,
de l'Observatoire Royal de Belgique,
découvrent la comète C/1956 R1 le 8 novembre 1956.
Poste belge.

Le signal passe au vert et on boit du Champagne à Darmstadt.

L'indicateur "Touch-Down" s'éclaire en vert le 12 novembre 2014 :
Philae indique s'être posé sur la comète Tchouri.
(ESA, Darmstadt).

L'orbiteur Rosetta et l'atterrisseur Philae.
(CNES)

J'ai noté une petite perle d'un de nos grands ministres (pas le moindre dans l'ordre protocolaire) qui a déclaré sur la station France Inter ce matin vers 7h50 : "la comète est restée à l'abri du réchauffement climatique". Eh oui ! Sa trajectoire étant connue, pour ne retenir que ce paramètre, le contraire aurait moult surpris. Twitter nous montre avec humour les merveilles* de l'univers.


* merveilles, didascalie : faire traîner exagérément les syllabes du mot et prendre l'air béat d'un surfeur sur sa vague dans un monde incertain.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé