Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

22 novembre 2014

Le château de Chambord

Dans un parc de 5500 hectares

Après les châteaux de Chaumont-sur-Loire, d'Azay, de Chinon, de Chenonceau, de Blois ou la forteresse royale de Loches, voici le château de Chambord repris d'un billet de 2011 d'Auprès de ma Loire. Chambord, situé dans un parc de 5500 hectares, est le plus vaste des châteaux de la Loire et comporte 365 cheminées. 

Le site web du château précise que son histoire est liée aux pratiques cynégétiques : "les comtes de Blois, François 1er ou ses successeurs, profitent de son caractère giboyeux pour organiser de grandes parties de chasse au gros ou au menu gibier". En 2010, je vous avais montré "mon gibier à moi".

Le Château de Chambord,
Portraits de régions n°4, la France à voir,
du 20 septembre 2004.
L. Cavalier Sunset / ITVF.

Le Château de Chambord, émis par la France le 30 mai 1952.
Pierre Gandon / Postes.

Chambord est inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité depuis 1981.
(Photo : JD le 18 septembre 2011).

Le château de Chambord, 
un timbre de Tomé et Principe en 1991.

Ci-dessous c'est un MonTimbrenLigne d'avant le 1er octobre 2011. Le nom France apparaît verticalement et la mention Lettre prioritaire n'y figure pas encore. Par la suite, le nom France sera horizontal sur ces timbres édités chez soi.
Le Château de Chambord, sur un MonTimbrenLigne, 
de la série Monuments et terroirs en 2011.

J'ai vu les Regalia, dont la main de justice et le sceptre, qui servaient à la messe dite à la Chapelle du château en la mémoire du Comte de Chambord, dernier de la branche aînée de la maison de Bourbon (1820-1883) qui disait vouloir relever le pays de ses ruines, apporter l'ordre et la liberté en 1871 mais sans renoncer au drapeau blanc. Cela et la référence à Dieu étaient des éléments gênants, très bloquants, extrêmement urticants pour la République. On trouve le thème du recours dès le manifeste de 1871 ; il ne suffit pas de se dire préoccupé par le sort des ouvriers des champs et des villes pour que ça fonctionne. La Convention nationale avait décrété en septembre 1792 l'abolition de la royauté mais la France a connu des loupés ultérieurs avec Louis XVIII, Charles X et même Louis-Philippe. Le Comte de Chambord a fini en exil en Autriche, on aurait pu l'arrêter pour acte contre-révolutionnaire mais bon, 1792 était loin dans l'esprit des parlementaires de 1871...

Les Regalia du Comte de Chambord, en bois doré (1883).
(Photo : JD).


Prêt-à-poster de la série Clic From, Chambord,
du 24 mai 2009.

Clic From, 
des entiers postaux à validité monde entier.


 Un prêt-à-poster illustré "Châteaux de la Loire",
année 1997, avec une carte de correspondance assortie.
La validité est monde entier au départ de la France.


Notez que pour Noël Chambord fête Peau d'Âne avec des projections du film de Jacques Demy Peau d'Âne ; nous avions une émission de Monaco en 1978 dans une série sur les contes de Charles Perrault.

Buste de François Ier en armure (XIXe siècle) à Chambord :
alors, il paraît que tu n'as pas fait tant que cela pour la France !
(Photo : JD).

Ci-dessus c'est le buste d'un brave garçon mais piètre chef d'État : François Ier, selon l'historien Franck Ferrand. L'autoritarisme du souverain, trop porté sur la fesse, aurait conduit la monarchie française au désastre. Les 500 ans de l'accession au trône de François Ier vont permettre de revoir en 2015 le bilan de ce roi de chimères.

Voir
Le domaine royal de chasse du Parc de Chambord, sur Chambord.org
Manifeste de M. le Comte de Chambord le 5 juillet 1871, Gallica BNF
Les châteaux de la Loire, un billet du 14 septembre 2010
La chasse, un billet du 6 octobre 2014
Mon gibier à moi, un billet du 18 octobre 2010
Chambord, ses cheminées, un billet du 18 septembre 2011
L'art de la Renaissance en France, un billet du 18 août 2014
MonTimbrenLigne change, un billet du 1er octobre 2011
Visite-au-château.com

1 commentaire:

Cătălin Cofaru a dit…

Il y a 5 ans, j'étais là-bas! Trés beaux souvenirs et trés beaux timbres dans un nouvel article qui complètent bien la série sur les chateaux de la Vallée de la Loire. Merci beaucoup!

Un billet proposé