Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

27 janvier 2015

La libération des camps

70 ans après, une mémoire indispensable

Le 70ème anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz par l'Armée rouge est aussi la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste. J'avais présenté cette journée dans un billet il y a quatre ans et je concluais par une nécessaire vigilance. C'est encore plus vrai après l'attentat antisémite commis à Paris début janvier 2015. J'avais montré le timbre-poste en hommage à Simon Wiesenthal émis conjointement par l'Autriche et par Israël en 2010 ; c'était l'idée de la recherche d'une justice difficile à trouver pour des crimes pourtant imprescriptibles.

Quatre timbres-poste ont déjà été émis par la France pour commémorer après l'émission de 1955 la libération des camps : en 1964 (XXe anniversaire de la libération, sur la déportation), en 1970, en 1975 et 2005. Les trois derniers représentent les victimes de façons différentes : une main d'un corps décharné, les visages de trois résistants français déportés au camp de Buchenwald, un dessin de Plantu montrant les deux principaux vainqueurs de la seconde guerre mondiale face à la réalité des crimes de la barbarie nazie.

Le 25ème anniversaire de la libération des camps.
Une émission de la France le 29 juin 1970.
(Vu sur Phil-Ouest).
D'après S. Sourdille / C. Halley / Postes.

Le guide du mémorial de Buchenwald indique que plus de 250.000 personnes y furent emprisonnées de 1937 à 1945. Il précise que c'est la troisième armée américaine qui atteignit le camp de Buchenwald le 11 avril 1945. Avant cela, les SS tentèrent d'évacuer le camp en forçant 28.000 détenus à entamer des marches de la mort.

Le 30ème anniversaire de la libération des camps.
Une émission de la France le 29 septembre 1975.
(Vu sur WikiTimbres).
Jacques Combet / Postes.
"L'administration du camp disposait d'un équipement moderne. Les instruments bureaucratiques des SS comprenaient des machines à écrire, des téléphones, des postes émetteurs, des classeurs et des fiches. Ceci leur permit d'exercer un pouvoir de décision presque total sur les personnes internées au camp. [...] Le détenu isolé était à la merci de cette machine bureaucratique. Il se transformait en un numéro abstrait à la libre disposition des SS qui prenaient les décisions depuis leurs bureaux". Guide de l'exposition historique du camp de concentration de Buchenwald.
Le 60ème anniversaire de la libération des camps.
Une émission de la France le 26 avril 2005.
(Vu sur WikiTimbres).
Jean Plantu / ITVF.

Une émission est inscrite au programme philatélique 2015 de la France pour les 70 ans de la libération des camps. Nous entrons dans la période courte où les témoins directs de la Shoah se font de moins en moins nombreux, une réflexion sur la préservation de cette mémoire devient donc encore plus importante pour les générations futures. Marceline Loridan-Ivens entendue ce matin sur la station de radio France Inter y contribue grandement.


Voir
Auschwitz est libéré, un article de Colombes Philatélie le 27 janvier 2014
Journée de commémoration de l'Holocauste, un billet du 27 janvier 2011

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé