Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

25 janvier 2015

Le timbre Benjamin Rabier réduit

Comparons deux émissions

Le 2 novembre 2014, j'avais montré le bloc français du sesquicentenaire de l'illustrateur Benjamin Rabier émis le 23 juin 2014. Aujourd'hui, avec un des dix timbres-poste du carnet "Les beaux timbres s'exposent au Salon" émis le 25 septembre 2014, je compare les deux timbres Benjamin Rabier. Le timbre autoadhésif du carnet de septembre 2014 est vraiment plus petit que le timbre gommé de juin 2014.

La couverture du carnet "Les beaux timbres s'exposent au Salon".
Une émission de la France le 25 septembre 2014.
Phil@poste.

Comparaison du timbre-poste Benjamin Rabier émis le 23 juin 2014 (en haut)
avec le timbre-poste autoadhésif du carnet émis le 25 septembre 2014 (en bas).
S. Beaujard / P. Bara / Phil@poste.

Le timbre autocollant de Benjamin Rabier mesure 20 mm de large contre 40 mm pour le timbre gommé.

La différence de taille des deux timbres est nette.

On observe aussi une réduction pour les autres timbres autoadhésifs du carnet émis en septembre 2014, sauf peut-être celui de Jean Dufy (La Seine au pont du Carrousel) et les deux timbres sur la musique et l'automobile des années 1950, la Dyna Panhard.

Un timbre d'écriture
Le carnet "Les beaux timbres s'exposent au Salon" semble classé dans la catégorie ou famille des timbres d'écriture, avec les mêmes motifs que des timbres commémoratifs. C'est particulièrement vrai pour le timbre-poste Jean Jaurès. Donc il y a un certaine porosité d'une catégorie à l'autre, ce que je n'avais pas vu quand furent définies les quatre catégories de timbres de la Charte de la philatélie en 2009. Le Blog Philatélie au quotidien avait rappelé la définition du timbre d'écriture en 2009 :

Le timbre d'écriture ne figure pas "nommément dans l'arrêté du programme philatélique" qui permet de "faire circuler du beau timbre à la demande d'un large public", avec indication d'usage en lieu et place de la valeur faciale.

En lieu et place d'une valeur faciale ? Pourtant, sur ce canard autocollant de Benjamin Rabier, on a une valeur faciale : 0,66 €. Je ressors ma charte qui est conservée avec soin. Ah, il s'y lit la mention : le plus souvent. Mais qui s'applique à la forme de carnet ou à l'absence de la valeur faciale ? Et ils ne figurent pas nommément au programme... Jaurès ? Admettons que ce timbre autocollant de canard de Rabier à 0,66 € soit un timbre d'écriture. Et puis... Quelle idée de ressortir une charte de plus de 5 ans d'âge !

Définition du timbre d'écriture selon la Charte de la philatélie
sur mon exemplaire daté du 21 août 2009.

Voir
Les lapins de Benjamin Rabier, un billet du 2 novembre 2014
Une "Charte de la philatélie", le 26 juin 2009 sur Philatélie au quotidien
Les années 1950, un billet du 30 mai 2014

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé