Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

2 février 2015

Cœur JC de Castelbajac

Un baiser eskimau

La Poste propose depuis l’an 2000 une collection spéciale pour la Saint-Valentin, "Cœurs timbrés”. Après Chanel, Cacharel, Lacroix, Torrente, Scherrer, Yves Saint-Laurent, Givenchy, Franck Sorbier, Esteban Cortazar (Emanuel Ungaro), Alber Elbaz (Lanvin), Maurizio Galante, Adeline André, Hermès et la Maison Baccarat, voici le cœur créé par Jean-Charles de Castelbajac.

Le bloc-feuillet de 5 timbres-poste JC de Castelbajac.
Une émission de la France le 26 janvier 2015, en Lettre verte.
Création de Jean-Charles de Castelbajac / 
Mise en page d'Aurélie Baras / Phil@poste.

Il est précisé que pour dessiner les cœurs, le créateur s’est remémoré le premier baiser qui l’a fait rêver, un baiser d’esquimau. Le "bisou esquimau" semble plus tendre et affectueux qu'amoureux (le kunik), et se retrouve chez divers peuples. Il se rapprocherait davantage du baiser qu'ici nous donnons sur le front pour exprimer un attachement protecteur avec en plus un aspect olfactif.

 Le timbre-poste JC de Castelbajac.
Une émission de la France le 26 janvier 2015.
Création de Jean-Charles de Castelbajac / 
Mise en page d'Aurélie Baras / Phil@poste.

 La gravure du timbre-poste JC de Castelbajac :
"exquis mots".
Phil@poste.

Il y a le rêve, toujours nécessaire, et puis il y a la réalité. Celle de l'eskimau était souvent difficile. En voyant ce timbre-poste cœur j'ai pensé à Paul-Émile Victor dont je conserve dans ma bibliothèque l'ouvrage "Eskimo" paru en 1988, à l'occasion du cinquantenaire de ses expéditions. Dans son introduction l'explorateur indique avoir passé tout son temps sur la côte Est du Groenland de 1934 à 1937. C'était encore l'époque du troc chez les Ammassalimiut, une tribu découverte en 1884 par l'officier danois Gustav Holm.

"Eskimo", de Paul-Émile Victor, 115 pages,
aux Éditions Stock (mai 1988).

L'ouvrage comporte des dizaines de photographies d'époque. On y apprend que chez la femme eskimau la coquetterie tenait autant de place que chez nous et que, pour des raisons religieuses, le visage était tatoué à l'aide de fils enduits de suie. L'habillement est bien décrit : l'eskimau prend un soin extrême de ses vêtements (les coutures) qui ne sont pourtant jamais nettoyés. La mode existe mais est dite "quasi immuable". C'est la peau de caribou qui est la plus recherchée car elle est très chaude et très solide bien qu'elle présente l'inconvénient de perdre ses poils. La femme du Groenland porte un chignon et plus celui-ci est grand, plus la femme est considérée comme belle. Ce sont les femmes qui confectionnent les vêtements.  Un proverbe eskimau dit d'ailleurs :  "un homme est le chasseur que fait sa femme".

 Paul-Émile Victor (1907-1995),
 une émission de la France le 18 septembre 2000.
AFPP, photo Expéditions Polaires Françaises / 
Mis en page par Jean-Paul Cousin / Dessiné par Marc Taraskoff / ITVF.
(vu sur Phil-Ouest).

Je n'ai pas trouvé d'indications sur les pratiques amoureuses de l'eskimau mais la description de l'habitat permet de conclure à une promiscuité puisque les familles ne sont séparées que par une peau de bête. Il n'était pas besoin d'éteindre la lampe à huile car les intestins de phoque tendus aux fenêtres donnaient une lumière pâlotte à l'intérieur de l'habitation. Cette dernière n'était déjà plus un igloo dont la technique de construction était perdue, à lire Paul-Émile Victor. Bien, bien. La situation est décrite pour les années 1930.

À la fin des années 1980, l'auteur dressait le constat d'un eskimau largement déculturé par le modèle occidental de consommation avec des améliorations pour la santé publique. Aujourd'hui, on parlerait de peuple Inuit plutôt que de peuple Eskimau.

Voir
Les Ammassalimiut émigrés au Scoresbysund, par J. Robert, sur Persée.fr (1971)
La parole Inuit, par Louis-Jacques Dorais sur Google Livres (1996)
Le bisou eskimo, un article de Wikipédia

Ce billet a été complété le 3 février 2015.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé