Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

1 mars 2015

Visite aux jardins de Versailles

Du château au Hameau

Aujourd'hui, j'étais en visite à Versailles pour une marche menant du château au domaine de Marie-Antoinette. Je suis passé par les bassins de Neptune et du Dragon puis j'ai franchi la grille de Neptune jusqu'au Hameau. Il n'y avait pas beaucoup de visiteurs dans les jardins à Versailles car le temps était maussade. La plupart des statues sont encore avec leurs protections hivernales.

Statue en bronze Le rémouleur 1686-1688
de François Girardon et Balthasar Keller.
Photo : JD.

Le bassin de Neptune dessiné par Le Nôtre dès 1678
ou "bassin sous le Dragon".
Photo : JD.

Les bassins m'évoquent le prêt-à-poster André Le Nôtre émis le 2 juillet 2013 par la France et le bloc-feuillet de la fête du timbre de 2010.

La carte de correspondance André Le Nôtre du 2 juillet 2013
qui accompagnait l'entier postal Le Nôtre.
N. Le Guillouzic d'après photos Cecilia Heisser /
RMN Grand Palais / F.Raux / J.L. Aubert / La Poste.


Versailles pour la fête du timbre 2010 : le bassin d'Apollon,
dieu du Soleil, protecteur des Arts et ouvreur de chemins.
Phil@poste / Sarah Lazarevic.
 
Le bassin du Dragon fut achevé en 1667.
Photo : JD.

Une marche vers le Domaine de Marie-Antoinette.
Photo : JD.

L'accès par la ferme n'est possible qu'en haute saison. C'est donc là que venait grattouiller le comte Axel de Fersen à la nuit tombée. Je comprends pourquoi la reine pouvait rester au Hameau la plus grande partie de la belle saison car c'est un monde clos et agréable. Les paroles de Florian C'est mon ami (1773) pourraient retentir, il n'y manquerait que les costumes d'époque.

Une entrée du Hameau de la Reine.
Photo : JD.

Les hameaux étaient sous Louis XVI un élément indispensable des jardins à la mode.

Une chaumière dans un style rustique normand.
Photo : JD.

Le Hameau de la Reine,
un timbre-poste émis le 6 juillet 2012,
du collector  "France" du Château de Versailles.
C. Milet / Conception graphique du collector : Créapod / Phil@poste.

Près du Hameau de la reine, dans la plaine aux crapauds, des moutons paissent et il est interdit de les nourrir.  Vous vous souvenez que j'étais à la Bergerie Nationale de Rambouillet en mai 2010 pour vous montrer les moutons mérinos importés d'Espagne par le roi Louis XVI.

Une vie bucolique.
Photo : JD.

Voici une vue des grilles de Versailles sous un ciel sombre qui rappelle que 2015 est le tricentenaire de la mort du roi Louis XIV le 1er septembre 1715. C'est une commémoration nationale. 

Détail des grilles du château de Versailles :
le long règne de 72 ans du roi Soleil.
Photo : JD.

J'ai commencé le livre d'Alexandre Maral sur les derniers jours de Louis XIV pour suivre le déroulement des adieux du roi. C'est interminable cette jambe gauche de l'agonisant qui noircit. L'assemblée des médecins au chevet du monarque est inquiétante. Le tableau clinique est dressé à nos yeux d'une manière catastrophique par ces médecins, aussi cela donne l'envie de revoir l'histoire des traitements antalgiques comme pour se rassurer ! 

Sur le plan religieux les onctions sont une curiosité. Si je compare l'exposition du corps de Louis XIV avec ce qui fut fait en 1589 à Blois pour la mort de la reine Catherine de Médicis, les méthodes étaient différentes. Au XVIe siècle, seule était exposée une effigie de parade, "un mannequin sur lequel on avait posé un moulage du visage de la reine, selon la coutume" nous dit Ivan Cloulas dans son ouvrage Les châteaux de la Loire au temps de la Renaissance. La dépouille véritable de la reine attendait dans son cercueil de plomb son transfert à Saint-Denis. 

Le corps de Louis XIV à Saint-Denis a connu une profanation le 14 octobre 1793 comme tant de dépouilles royales. Il a été précipité sur celui d'Henri IV dans la fosse commune, nous précise Alexandre Maral. Une émission d'un bloc-feuillet sur la Basilique de Saint-Denis a lieu en mars 2015.

Le bronze ci-dessous évoque peut-être l'atmosphère à Versailles au début du mois de septembre 1715. Ce personnage semble m'interroger : est-ce que la fête va revenir, dis ?
 
Détail de groupe en bronze.
Photo : JD.
Voir
Le château de Versailles et Marie-Antoinette, un billet du 16 décembre 2012
Si Versailles m'était conté, un billet du 23 septembre 2011
Versailles, la révérence des collectors, un billet du 12 février 2010
André Le Nôtre, jardinier royal, un billet du 13 avril 2013 
Entier postal André Le Nôtre, un billet du 15 novembre 2013
Le recueil des commémorations nationales 2015, un billet du 29 janvier 2015
La correspondance de Marie-Antoinette et de Fersen, sur le forum de Marie-Antoinette

Bibliographie :
- Promenade dans les jardins de Versailles, d'Alain Baraton (Artlys 2010)
- Visite au Petit Trianon et du Hameau de la Reine, de Christian Baulez (Artlys 2010)
- Les derniers jours de Louis XIV, d'Alexandre Maral (Perrin 2014).

Ce billet a été modifié le 6 mars 2015.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé