Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

25 juin 2015

Paris et Singapour

50 ans de relations diplomatiques

La France et Singapour commémorent le cinquantième anniversaire de leurs relations diplomatiques avec une émission commune du 18 mai 2015 qui met à l'honneur l'art urbain ou "Street Art". Un timbre-poste algérien en 2011 avait représenté aussi la tour Eiffel, monument qui a fêté ses 125 ans l'an passé. Le Paris d'octobre 1961 vu par l'Algérie était dramatique.

Cette fois, tout n'est qu'art à Paris. C'est un peu le Paris outragé mais libéré du Général de Gaulle, le Paris encore surveillé du haut du patrimoine de ses toits par nos amis américains, le Paris festif, le Paris créatif ou le Paris qu'on quitte parfois aujourd'hui quand on a moins de trente ans.

Une émission de Singapour le 18 mai 2015
avec une représentation de la Tour Eiffel qui se prolonge par le
sommet du monument réel.
Sophie Beaujard / Singapore Post.

Les créateurs des timbres-poste sont Ivory Seah pour Singapour et Sophie Beaujard pour la France. Le mot "love" figure sur ce mur parisien. Paris conserve une image de ville romantique. Le symbole Peace renvoie aux années 1960, trace d'introuvables hippies en 2015. 

Une émôticone invite à dissiper la morosité : c'est également une référence aux années 1960... Des tâches de peinture évoquent l'art de la rue en train de créer sur un mode ici plutôt statique.

Un bloc-feuillet pour le "Street Art",
une émission commune de la France et de Singapour.
Sophie Beaujard / Singapore Post.

L'art urbain a déjà eu ses timbres-poste en France : en 2011, avec le carnet Miss.Tic et en 2014 avec l'artiste C215 représentant des figures acrobatiques de danseurs de breakdance.

Le "Street Art", une émission de la France le 13 octobre 2014 
(fête du timbre 2014).
C215 / Création graphique Line Filhon / D'après une photo de Warrengoldswain /Age
fotostock et Corbis/hemis.fr / Phil@poste.

Miss.Tic s'affichait au Carré d'Encre à Paris en 2011 
pour l'émission du carnet français "Femme de l'être".

La tour Eiffel, monument emblématique de Paris,
aussi sur la notice philatélique de Singapour.

Le "Street Art" est à l'honneur pour cette émission commune France-Singapour,
ici l'enveloppe "Premier Jour".

Un beau cachet "Premier Jour" le 18 mai 2015
avec la tour Eiffel.

La Liberté guidant le peuple - dessinée en rouge avec un pochoir sur le timbre-poste - illustre la couverture de ce carnet commun France-Singapour. Rappelons à nos amis étrangers que le rouge est en France une couleur associée aux mouvements révolutionnaires depuis la Commune de Paris en 1871. C'est l'élément dynamique du timbre-poste montrant la tour Eiffel.

Détail : La liberté guidant le peuple,
derrière le banc public, en rouge.

La poitrine de cette fille du peuple ornait un de nos billets de banque (celui de 100 francs) avant l'arrivée de l'euro. Depuis, le peuple n'est plus guidé par une espérance échevelée : l'art témoigne d'un temps où deux seins fermes conduisaient la Nation vers la Liberté ou du moins vers l'interminable fin de l'esprit monarchique en France. 

Je suppose que la présence d'un banc public du modèle Davioud il semble, à droite au premier plan, évoque la ville qui n'est pas équipée de mobilier urbain intelligent. Vous savez que le marché propose maintenant des bancs autonettoyants avec une fonction wi-fi.

Une Liberté guidant le peuple pour ouvrir ce carnet.

On se souvient de l'émission française de 1999 mettant en valeur l'œuvre de Delacroix.

En couverture du carnet, La Liberté guidant le peuple
du peintre Eugène Delacroix (1830).

Les feuillets du Louvre (avril 1995), au volume III numéro 51, au sujet du peintre Eugène Delacroix indiquent : "1830, l'année de la révolution des Trois Glorieuses et de la bataille d'Hernani, voit l'apogée du combat romantique de Delacroix avec la réalisation d'un autre tableau-manifeste, La Liberté guidant le peuple, symbole de la victoire du peuple français".

 La Liberté guidant le peuple par Eugène Delacroix,
une émission de la France le 28 mars 1999.
Un timbre-poste vu sur Phil-Ouest.
J.-P. Verret-Lemarinier / La Poste.

Un carnet de 4 timbres-poste pour le cinquantième anniversaire
des relations diplomatiques de la France et de Singapour.

Le cinquantième anniversaire des relations diplomatiques de la France et de Singapour a été célébré par le Festival Singapour en France qui s'achève avec l'exposition "1000 Singapours", présentée à la Cité de l'architecture et du patrimoine à Paris jusqu'au 14 septembre 2015. Pour les cinéphiles, notez que la Cinémathèque française propose une rétrospective sur le cinéma singapourien jusqu'au 6 juillet 2015.

Les internautes qui souhaitent comparer les émissions de Singapour en 2015 et de l'Algérie en 2011 trouveront utile la juxtaposition ci-dessous.

Deux représentations de Paris très différentes :
à gauche par Singapour en 2015, à droite par l'Algérie en 2011.
 
Voir
Happy we are from Singapore 50 years (Harajuku Fashion Walk Singapore)
Les monuments de Paris au salon d'automne 2014, un billet du 9 novembre 2014
Paris fait triompher la breakdance, un billet du 10 octobre 2014
Collector Paris 2013, un billet du 29 juillet 2013
La tour Eiffel a 125 ans, un billet du 12 novembre 2014
La répression du 17 octobre 1961, un billet du 14 novembre 2011 (pour un timbre-poste algérien)
La Liberté guidant le peuple, sur L'histoire par l'image
Singapour en France, le Festival, le dossier de presse
Apologie du banc public, D. Bégard (2008)

Merci à Yvonne pour ses remarquables envois. Happy we are from Singapore ! 
Merci aussi à Audrey qui quitte Paris, qui se reconnaîtra, et à qui mon billet est dédié. Enfant, tu as été au Louvre. Te souviens-tu de l'atelier d'écriture cunéiforme, tu t'appliquais sur un bout d'argile ? L'époque a été plus forte que moi, je peux me dire. Merci pour tes beaux timbres-poste d'Israël, je vais bientôt les montrer.

Ce billet a été complété le 26 juin 2015.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé