Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

9 juillet 2015

Bicentenaire de Pavel A. Fedotov

Un précurseur du réalisme

Nadejda Jdanovitch au clavecin est une œuvre de Pavel A. Fedotov (1815-1852), d'abord officier de la garde impériale puis peintre, conservée au Musée russe de Saint-Pétersbourg. Nous avons une émission d'un timbre-poste russe le 23 juin 2015, dans une série de deux à l'occasion du bicentenaire de la naissance de l'artiste précurseur du réalisme. Il n'était pas évident de laisser une carrière militaire, avec un revenu régulier, pour emprunter le sentier difficultueux de la vie d'artiste.

Nadejda Jdanovitch au clavecin (1849-1850) 
par Pavel Andreïevitch Fedotov (Павел Андреевич Федотов),
huile sur toile, Musée russe de Saint-Pétersbourg,
une émission de la Russie le 23 juin 2015.
Марка.

Quel est ce portrait de jeune femme ? C'était sous Nicolas Ier dont le règne fut marqué par le conservatisme. S'agissait-il d'une bourgeoise trop sûre de ses notes, jouant éternellement du clavecin ? Irait-elle, devenue vieille peau, marcher aux côtés des ouvriers de 1905 sur le pavé de Saint-Pétersbourg ? Rien n'est moins sûr. Le clavecin n'a pas une image révolutionnaire.

Le visiteur ne discerne aucune critique sociale dans ce visage monotone, dont la sérénité pourrait indiquer une ingénuité sans destin, ouvert cependant aux caprices. J'ai trop en tête l'autoportrait à la coiffeuse de Zinaïda Serebriacova (1909), pour trouver une grâce infinie au minois de Nadejda.
 
Détail : Nadejda Jdanovitch.

Nadejda Jdanovitch n'a toutefois pas provoqué chez Pavel Fedotov qui aimait la satire sociale une dépression nerveuse à Saint-Pétersbourg, maladie qui allait emporter l'artiste en 1852 (ou peut-être la thérapie asilaire).

Avec le bord de feuille.
Марка.

En bord de feuille inférieur : la palette du peintre.

On se souvient du cachet Premier Jour français du deuxième salon du Club philatélique de l'Élysée qui montrait également une palette en mai 2010.

Une palette le 27 mai 2010 au 2ème Salon de l'Élysée. 
Eugène Delacroix (1798 -1863), Album de voyage au Maroc, Espagne, Algérie.
0,56 € était le tarif prioritaire en France 
avant l'augmentation du 1er juillet 2010.

Je complète ce billet avec d'autres timbres-poste russes (soviétiques) évoquant le peintre Pavel Fedotov, grâce à la contribution d'Alena le 10 juillet 2015 sur Google+.







Le 18 juillet 2015, j'ai des nouvelles de Nadejda (1836-1915), dont il existe un portrait enfant daté de 1846 ou 1847 dans une robe rouge. Elle avait une sœur prénommée Olga mais son portrait est aujourd'hui perdu. Voici le lien sur Nearyou.ru

J'ai aussi le lien du portrait de la mère Jdanovitch née Chernysheva qui montre les deux tableaux de ses filles accrochés au mur (galerie Tretiakov à Moscou). On ne riait pas tous les matins chez les Jdanovitch mais la mère de Whistler non plus ne rigolait pas.

Note complémentaire :
En fait il semble que ce fut Fedotov qui a donné des cours particuliers à J. Whistler âgé de 11 ans car son père ingénieur avait été convié par Nicolas Ier en 1842 pour la réalisation des chemins de fer en Russie.

Voir
L'autocratie au XIXe siècle, 1801-1917 sur le blogue Thucydide

Ce billet a été complété le 10 août 2015.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé