Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

27 juillet 2015

Une station d'accueil de drones

Pratique et sécurisée

J'aime beaucoup l'idée de terminal de livraison des drones, telle qu'elle est explorée par une filiale du Groupe La Poste, GeoPost. GeoPost est leader en France pour le transport et la livraison de colis express aux entreprises et aux particuliers. C'est un projet développé avec la société Atechsys qui conçoit et produit des drones civils jusqu'à 150 kg. Nous pourrions nommer la station d'accueil du drone un dronoport. On sait qu'Aéroports de Paris (ADP) étudie en 2015 la possibilité de dédier aux drones un aéroport d'aviation générale aux alentours de Paris.

La station mise au point par Geopost se compose, selon le communiqué de La Poste :
  • d’une structure protégeant l’accès au drone pendant ses phases d’atterrissage et de décollage,
  • d’un chariot automatisé acheminant le colis,
  • d’une électronique dédiée à la sécurisation des manipulations autour du drone.

Un communiqué du Groupe La Poste du 23 juillet 2015.


La Poste pourra transporter des colis jusqu'à 4 kg et de grande taille (40 cm x 30 cm x 20 cm). Des essais avaient été réalisés dès décembre 2014 au Centre d'Études et d'Essais pour modèles Autonomes (CEEMA) fondé en 2008.

Un projet GeoDrone : évaluer le potentiel des drones.
La station d'accueil de drones est l'étape logique après l'évaluation des drones.
 
La station d'accueil offre l'avantage de garantir le respect de la distance horizontale minimale vis à vis des tiers (30 mètres en France). Un client qui pourrait s'approcher du drone pour récupérer lui-même son colis ne se voit que pour les besoins des tests (et sans compter les risques liés aux éventuels animaux domestiques). Voir l'article Drones du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.

Je rêve d'une oblitération spéciale "courrier ou colis transporté par drone". Il serait dit drono-posté ou drono-livré. Il restera à calculer l'empreinte carbone de ce mode de distribution, en incluant le véhicule postal pour aller de la station d'accueil au bureau de poste ou directement au destinataire. 

Des plans de circulation à l'étude
La Poste suisse teste également des drones de livraison et des plans de circulation sont déjà à l'étude dans le monde car l'enjeu commercial est bien-sûr gigantesque. 

Les pouvoirs publics devront redoubler de vigilance pour ne pas être dépassés par l'appétit financier de groupes internationaux, qui ne percevront pas toujours les risques associés au développement du trafic des drones civils. Un État doit se demander maintenant dans quelle mesure il souhaite conserver une parfaite maîtrise du ciel des livreurs : taxe spécifique, moyens concrets de contrôle d'un trafic croissant. Une étude environnementale serait utile, incluant par exemple l'avis des entomologistes : quelle sera la densité de drones au kilomètre cube ? S'agit-il toujours de multi-rotors ? Faut-il immatriculer tous les drones civils ? Doit-on créer un corps de police des drones ? Faut-il équiper nos hélicoptères de moyens spécialisés pour neutraliser n'importe quel drone civil en cas de nécessité ? Le commerce doit-il financer cette recherche ? Les fabricants de drones peuvent-il rendre cette neutralisation plus simple ? Comment ? Je pose des questions à un sou.

Le ciel livrera nuit et jour
Dans le futur, j'imagine des stations d'accueil de plus en plus sophistiquées qui pourraient ressembler à des ruches, empilant les plateformes pour permettre à l'intense trafic de drones de faire fonctionner sans la moindre intervention humaine une logistique incroyable. 

On veut tout : des bouquins, des pizzas et des frites allégées encore chaudes, de la glace, du thé au gingembre, des médicaments et même des timbres-poste ! Au cœur de la capitale ou dans un coin paumé de province, qu'il pleuve ou qu'il vente, de nuit comme de jour, le droit à être livré existe. Qu'importe que le ciel n'exauce par nos vœux, il livrera nuit et jour ! C'est merveilleux*.

Voir
Communiqué de La Poste du 23 juillet 2015
A home for drones, Yanko Design : des "dronoports" avec capsules (8 janvier 2015)
Article micro-drone, de Wikipédia
La Poste suisse teste des drones de livraison, sur GénérationNT le 7 juillet 2015
Plaquette de présentation du CEEMA, par Filieredrone.com (fichier Pdf), un technopôle dédié aux drones
Drones civils, ce que dit la loi en France, sur Numerama le 14 février 2014
Drones, un billet du 23 novembre 2014 montrant peut-être pour la première fois un drone militaire sur un timbre-poste (Mozambique, 2013)

* Merveilleux : lorsque j'utilise cet adjectif, c'est bien-sûr une réaction psychologique instantanée. Vous savez que le progrès est en réalité terminé depuis au moins 70 ans. C'est une question de civilisation, donc hors du champ de ce modeste blogue.

Ce billet a été modifié le 29 juillet 2015.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé