Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

28 janvier 2016

Les cœurs Courrèges

Hommage à un créateur d'avant-garde

La Poste propose depuis l’an 2000 une collection spéciale pour la Saint-Valentin, "Cœurs timbrés”. Après Chanel, Cacharel, Lacroix, Torrente, Scherrer, Yves Saint-Laurent, Givenchy, Franck Sorbier, Esteban Cortazar (Emanuel Ungaro), Alber Elbaz (Lanvin), Maurizio Galante, Adeline André, Hermès et la Maison Baccarat, Jean-Charles de Castelbajac, voici Courrèges. La Maison Courrèges fut fondée en 1961 par le couple André et Coqueline.

Ces timbres-poste peuvent être vus aujourd'hui comme un hommage au créateur révolutionnaire André Courrèges disparu le 7 janvier 2016. On lui doit l'introduction en France de la mini-jupe en 1965 dont le cinquantenaire ne fut pas retenu dans la liste des commémorations nationales. Ce mouvement annonçait une femme plus indépendante l'année de la réforme du régime matrimonial. Trois ans plus tard, en 1968, Brigitte Bardot interprétait Contact de Serge Gainsbourg, validant l'aspect science-fictionnel de la silhouette féminine. Une météorite lui avait percé le cœur. L'héroïne Barbarella était née au début des années 1960 et l'exploit de Youri Gagarine avait ouvert avant les Américains l'espace à une génération.

Le bloc-feuillet de cinq timbres-poste gommés Courrèges,
émis le 18 janvier 2016
(Vu sur Phil-Ouest).
Phil@poste.
 
Une foi dans le progrès précédait les escapades illusoires de babas-cool à Rishikesh. Le côté visionnaire chez Courrèges tranchait à l'époque avec l'image très traditionnelle d'une Yvonne de Gaulle. Le graphisme apparemment dépouillé de ces timbres-poste de cœurs Courrèges contient ces réflexions sociétales que les amoureux de 2016 ne percevront pas au premier coup d'œil.

J'ai photographié ce timbre-poste car le scanner habituel ne montrait pas assez l'effet de brillance (iridescence) et les couleurs fluorescentes des cœurs miniatures. Le brillant évoque je pense l'aspect futuriste du style Courrèges (les bottes en PVC).

L'aspect argenté se voit bien sur une
feuille de 30 timbres-poste Courrèges autoadhésifs.
Phil@poste.

Les cœurs fluorescents sont-ils
un clin d'œil au psychédélisme ?
Phil@poste.

Courrèges en 2016 après les timbres cœurs
de Castelbajac en 2015.
Phil@poste.

Ici les timbres-poste de cœurs Courrèges en version gommée.
Phil@poste.

Et demain ?
Ces timbres-poste de cœurs Courrèges ne concernent pas que la mode, ils peuvent conduire à nous interroger sur un futur collectif quand le progrès n'est plus (c'est-à-dire l'espérance en un progrès), en dehors de l'image résiduelle que la publicité en donne.

L'époque fait face à un vide qui devient un marché, le vide recyclant le vide. Même la séduction et le côté « cool » de l'hypermodernité, sur le modèle de Lipovetsky, sont appelés à la fonte. Avec les ours polaires sur le dessus. Un bloc-feuillet français avait été émis sur le thème des ours en 2014, on y remarquait justement un empilement d'ours. Vous mesurez là l'écart avec l'idéologie des années 1960 qui contenait sa part illusoire, c'est-à-dire sa part managériale qui fut par la suite exhaussée avec l'ostentation et le kitsch des années 1980. Tout cela fond et nous aussi avec les ours.

On relira le passage que l'auteur consacre à la mode comme parodie ludique dans L'ère du vide (1983) : « en abolissant tout ce qui ressemble au sérieux [...], la mode liquide les ultimes séquelles d'un monde crispé et disciplinaire et devient massivement humoristique ». En 2016 il se ressent en France que la crispation et un monde plus disciplinaire pourraient revenir comme un décor nettement moins récréatif, mais cela reste un vide. Le droit à la désinvolture serait perdu dans l'histoire. L'ère de la componction (un antonyme de la désinvolture) commencerait, avec un chouïa de monde orwellien. Je souhaite quand même à tous une excellente Saint-Valentin, fête de l'amour qui naît et surtout de l'amour qui perdure.


Voir
André Courrèges, éloge d'une mode moderne sur Libération le 10 janvier 2016
La mort d'André Courrèges, Le Monde du 8 janvier 2016
Contact ! Brigitte Bardot sur YouTube
Pas de mini-jupe en 2015, un billet du 19 janvier 2014
La mode des années 1960, un billet du 11 juillet 2015
Les timbres cœurs JC de Castelbajac, un billet du 2 février 2015 (le baiser eskimau)

Ce billet a été mis à jour le 29 janvier 2016 avec le chapitre sur le futur.

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé