Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

14 octobre 2016

Porquerolles, les îles d'or

Un joyau des eaux varoises 

Les îles d'or au large de la rade d'Hyères dans le Var sont composées de trois îles (Porquerolles, Port-Cros et l'île du Levant) plus d'autres îles comme le Grand Rigaud, Bagaud ou la Gabinière. Porquerolles, très touristique, est la plus grande. Un carnet collector de quatre timbres-poste a été émis par l'Office du Tourisme d'Hyères pour valoriser l'île de Porquerolles accessible depuis la presqu'île de Giens après une courte traversée.

L'embarcadère de la Tour Fondue s'éloigne, l'insouciance met religieusement le cap sur les plages de sable blanc. En avant pour des balades sur les sentiers parfumés par les eucalyptus ! À l'âge du Fer, des populations liguro-celtiques qui n'étaient pas encore nommées des Gaulois étaient présentes. Qui peut dire si ces peuples adoraient la mer, la terre, la foudre et les phénomènes célestes ? La première mondialisation, celle des Romains, n'avait pas commencé. Des marins grecs issus de Massalia (Marseille) fonderaient au IVe siècle avant J.-C. la colonie d'Olbia du côté du tombolo Ouest de la presqu'île de Giens.

Les quatre timbres-poste du carnet collector :
l'église Sainte-Anne, les arbousiers,
la plage de Notre Dame, la plage de la Courtade.
Lettre prioritaire 20 g.
Office du Tourisme d'Hyères, réf. Tim-collector.

L'église Sainte-Anne, datant du XIXe siècle, dépend du diocèse de Fréjus. Les plages Notre Dame et de la Courtade sont les plus connues de l'île de Porquerolles.

La couverture du carnet collector de quatre timbres-poste
Hyères-les-Palmiers et les îles d'or.
Date d'émission  : antérieure à 2016.
Office du Tourisme d'Hyères, réf. Tim-collector.

 
Une table d'orientation située place Saint-Paul à Hyères
montre l'île de Porquerolles. 

L'arbousier est un arbuste de la famille des Ericaceae commun sur le pourtour de la Méditerranée. Les fruits orangés et rouges sont les arbouses, dont la chair farineuse est appréciée des oiseaux durant la saison froide.

Les arbouses.
Office du Tourisme d'Hyères, réf. Tim-collector.

L'écrivain belge Georges Simenon a effectué plusieurs séjours sur l'île de Porquerolles entre 1925 et 1939.

Découvrez à l'intérieur une citation de Georges Simenon.
 Office du Tourisme d'Hyères, réf. Tim-collector.

Une carte de la rade trouvée sur le site de la BNF montre que sous l'Ancien Régime le nom de la ville d'Hyères s'écrivait avec un i. Les îles sont parfaitement visibles.

Il se lit : « Plan de la Baye d'Hières », en 1733.

L'an passé une peinture de Frédéric Legrip (1870) dans le Val d'Oise montrait ici le roi Saint Louis et deux de ses grandes réalisations : la Sainte-Chapelle à Paris et l'abbaye de Royaumont. Nous retrouvons Saint Louis à Hyères car c'est sur cette terre de Provence que le souverain revint de la VIIe croisade, abordant le rivage de l'Ayguade en juillet de l'an 1254.

 Saint Louis (1214-1270),
un timbre-poste émis le 28 avril 2014
dans la série Grande Heures de l'histoire de France.
 Elsa Catelin / Phil@poste.

Six ans plus tôt, le roi avait embarqué avec ses chevaliers et valets d'armes au port d'Aigues-Mortes. Une église à l'architecture sobre lui est dédiée depuis 1835 à Hyères. On y voit dans une des chapelles latérales une reproduction de la statue du monarque à la basilique Saint-Denis et deux huiles sur toile du XIXe siècle sont conservées derrière le chœur : Saint Louis au retour de la croisade par l'artiste Arsène (1840) et Saint Louis portant les saintes reliques par l'artiste Feragu (1858).

 St Louis de France sur
un panneau d'un solide pilier de l'église Saint Louis de Hyères.
(Photo : JD).

Sur les hauteurs de Hyères se trouve au castel Sainte-Claire la sépulture du colonel Voutier (1796-1877), officier de marine français et philhellène, qui découvrit le 8 avril 1820 une incroyable statue sur l'île de Milos, située au sud-ouest des Cyclades. La statue sans bras allait s'inventer comme Vénus de Milo et fut offerte en 1821 par Louis XVIII au musée du Louvre où le visiteur peut l'admirer depuis.

La tombe du colonel Olivier Voutier sur les hauteurs de Hyères,
le découvreur de la Vénus de Milo.
(Photo : JD).

 La Vénus de Milo,
une émission de la France le 28 mars 1999
(vu sur Phil-Ouest).
J.-P. Véret-Lemarinier / Claude Jumelet / ITVF 

Enfin la maison Saint-Bernard à Hyères, bâtiment moderniste, sera l'occasion de redécouvrir les milieux d'avant-garde des années 1920 en France avec les mécènes Marie-Laure et Charles de Noailles. Une vicomtesse qui soutint ensuite le Front populaire, ça peut surprendre. On y dansait certainement le Charleston et le vin de Champagne ne devait pas manquer.

 Le site antique d'Olbia à Hyères, une colonie grecque du IVe siècle avant J.-C.
Ici à droite de cette vue, le puits public avec sa margelle carrée.
(Photo : JD).

Voir
Office du Tourisme d'Hyères et ses îles
Les îles d'or, Office du Tourisme d'Hyères, un document sur Calameo.com
Les chemins de Porquerolles, un patrimoine à découvrir
Porquerolles, une île d'exception sur Horizons-nomade.com
Porquerolles, mon île de rêve sur Simenon-Simenon.com
Les plages à Porquerolles, sur Plages.tv
Les Celtes de la Gaule méditerranéenne, définition et caractérisation, Celtes et Gaulois, de Dominique Garcia (2006) : un  texte utile pour étudier avec rigueur si nos ancêtres étaient des Ligures en plus ou au lieu d'être des Gaulois.
La folie d'Hyères de Marie-Laure et Charles de Noailles, sur Télérama le 12 août 2014
Médiathèque de la ville d'Hyères
Les philhellènes, bulletin de l'association Guillaume Budé sur Persée.fr (1967)
Louis IX, roi de France, un billet du 5 mai 2014
Paris fait son Charleston, un billet du 7 octobre 2016

Au sujet de la Vénus de Milo
Takis Théodoropoulos, l'invention de la Vénus de Milo (2008)
Les secrets de la Vénus de Milo, Le Louvre.fr, par Jean-Luc Martinez (un document pdf)

Merci à l'Office du Tourisme de la ville d'Hyères d'avoir pensé à ce carnet collector de timbres-poste sur les îles d'or et Porquerolles.  Les jardins à Hyères mériteraient aussi de beaux timbres-poste : le jardin botanique Olbius Riquier, le parc Sainte-Claire et le parc Saint-Bernard (tous ayant le label Jardin remarquable).

0 commentaire:

Il n'y a pas encore de commentaires.
Soyez le premier à réagir !
Un billet proposé